Critiques Séries : The Morning Show. Saison 1. Episode 6.

Critiques Séries : The Morning Show. Saison 1. Episode 6.

The Morning Show // Saison 1. Episode 6. Pendulum Swings.


Après l’épisode précédent, je dois avouer que The Morning Show m’a beaucoup surpris. En s’améliorant d’épisodes en épisodes et surtout en offrant de plus en plus de place à tout le monde (notamment les personnages secondaires), la série gagne continuellement des points à mes yeux. Cet épisode revient sur la relation entre Alex et Bradley au travail qui s’avère de plus en plus complexe. Si l’on avait appris par le passé dans la série que Alex devait disparaître du Morning Show (et que c’est finalement Mitch qui a été licencié). Mais Alex perd de plus en plus de pouvoir dans l’émission et je trouve ça fascinant. Pourtant, Alex Levy est devenue l’un des personnages les plus touchants de la série. A la fois dans sa relation compliquée avec Mitch, avec Bradley et avec les autres personnages. Jennifer Aniston a su apporter une vraie nuance au fil des épisodes à son personnage qui me plaît énormément.

The Morning Show continue aussi de jouer avec l’actualité. Même si le traitement n’est pas celui d’une série comme The Newsroom de Aaron Sorkin, la série parle donc des incendies en Californie avec un ton assez touchant. Mais The Morning Show reste une série sur les gens qui apportent l’information au pays et comment ils le font, pas sur les évènements en eux-mêmes.

La série développe également les personnages de Chip et Cory, prenant du pouvoir à Fred et je trouve ça particulièrement intéressant, surtout que les deux ont Bradley dans la poche et que cette dernière n’a de cesse de démontrer qu’elle n’est pas une fille crédule. La façon dont The Morning Show fait évoluer Bradley et son ascension me plaît et change énormément de ce que l’on aurait pu imaginer au départ dans la série. En parallèle, la série suit la descente aux enfers d’Alex et je trouve que Jennifer Aniston a réussi à incarner tout cela de façon brillante car c’est à la fois réaliste et surtout physique. Mais quand Bradley décide de se confesser (notamment sur son père alcoolique), je trouve qu’elle baisse la garde. Elle devrait faire attention de ne pas trop lui donner d’énergie pour quelque chose qui pourrait lui revenir en pleine figure un jour en direct à la télévision. Alex a beau être humaine, elle sait aussi très bien manipuler les gens qui l’entoure.

Dans le fond, The Morning Show sait très bien comment la série doit évoluer et prouve au fil des épisodes qu’elle maîtrise sa narration de façon soignée et intelligente. Apple TV+ a ici une vraie petite pépite à laquelle je ne m’attendais pas forcément une fois passé le premier épisode.

Note : 7.5/10. En bref, les jeux de pouvoir dans la série continue d’animer les relations et l’ensemble devient de plus en plus passionnant et nuancé.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article