Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 10. Episode 7.

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 10. Episode 7.

The Walking Dead // Saison 10. Episode 7. Open Your Eyes.


Avec ce titre, je dois avouer que l’on aurait dû voir venir tout ça. Notamment car a chaque fois que The Walking Dead décide de ralentir le rythme et de se concentrer sur les problèmes d’un personnage, il y a de grande chance pour que le personnage passe l’arme à gauche à la fin du dit épisode. La mort de Siddiq est assez surprenante et je dois avouer que l’épisode nous offre une révélation choc. Mais c’est pour le bien de la dramaturgie qui commençait sérieusement à s’étioler cette saison. C’était donc une belle séquence de fin pour cet épisode, et probablement le meilleur épisode de la saison jusqu’à présent. Mais que cet épisode soit le meilleur n’est pas gage de grande qualité non plus dans le sens où la série garde un rythme parfois lancinant et pas toujours très bon.

La révélation autour de Dante est assez intelligente, peut-être aussi car c’est une occasion de ne pas nous donner envie de se soucier de lui et de l’aimer. Car cela n’a jamais fonctionné de prime à bord donc forcément, The Walking Dead a au moins l’occasion de faire quelque chose de bien ici. Le fait qu’il y ait quelqu’un au sein d’Alexandria dans le camp d’Alpha est donc une occasion de revenir sur le danger des Whisperers. Si tout l’épisode construit petit à petit la fin de l’épisode, The Walking Dead suit tout de même un schéma classique que l’on a pu déjà observer toute la saison auparavant. Il y a des intrigues plus intéressantes que d’autres, un mélange pas toujours digeste mais qui ici a au moins le mérite de nous offrir une belle fin et de belles surprises.

Côté mise en scène, Michael Cudlitz (aka Abraham) repasse une nouvelle fois derrière la caméra et je dois avouer qu’il fait des choix de mise en scène douteux. Les éléments les plus attachants restent ceux qui touchent à Carol, Lydia et le Whisperer dans la cellule de prison. C’était une bonne chose que de voir Carol manipuler la fille d’Alpha en étant totalement détachée de toute émotion. Bien que certains éléments de l’épisode ne sont pas palpitants, l’ensemble fonctionne suffisamment pour faire de cet épisode de The Walking Dead un joli épisode de la saison. Et compte tenu de la qualité globalement médiocre de celle-ci, c’est rassurant.

Note : 6/10. En bref, la série se secoue enfin.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article