Une semaine avec Disney+, ça fait quoi ?

Une semaine avec Disney+, ça fait quoi ?

Disney a lancé mardi dernier son service de streaming en propre, une occasion pour lui d’étendre ses services mais aussi de mieux cerner ceux qui regardent ses contenus. Après tout, Disney ne sait pas forcément le profil des gens qui vont voir ses films au cinéma en dehors des données démographiques. Ici, l’occasion est clairement de récolter des données énormes sur les clients de Disney tout en leurs proposant un contenu adapté. Les premiers contenus n’ont pas forcément été fait en pensant de cette façon mais plutôt en cherchant à tâtonner de partout.

Après une semaine, j’ai donc pu aller jeter un oeil à toutes les créations originales de la plate-forme et le bilan n’est pas forcément sensationnel. Côté série, High School Musical The Musical The Séries et The Mandalorian partagent deux univers différents mais tous deux intéressants pour bien des raisons. Le seul vrai regret que j’ai c’est que The Mandalorian ne soit qu’une série d’épisodes de trente minutes, ce qui peut paraître un peu court pour un univers aussi fascinant que celui de Star Wars. Car c’est une franchise qui est riche en personnages, en lieux, etc et le résultat est médiocre. Mais le second épisode étant rassurant et réussi, je suis assez optimiste quant à la suite. Pour ce qui est de High School Musical c’est donc surtout sur une certaine forme de nostalgie des fans des téléfilms/films que la série veut faire vivre.

Côté cinéma, il y a eu deux nouveautés. La première une adaptation live de La Belle et le Clochard, plutôt mignonne et la seconde c’est un film de Noëlle avec Anna Kendrick et Bill Hader. Si le premier est teinté d’une vraie nostalgie des films familiaux avec des animaux (tout cela très 90s), le second est une sorte de téléfilm de luxe tout droit sorti lui aussi d’un chapeau des années 90. Le côté très 90s de ces deux productions me laisse espérer que Disney+ proposera des idées plus modernes et pas des trucs qu’ils ont laissé dans un coffre au grenier. Car Noelle n’est pas très réussi, malgré la présence d’un joli casting.

Côté émotions, celle que j’attendais avec grande impatience c’est The World According to Jeff Goldblum. J’ai toujours adoré la personnalité de cet acteur et qui mieux que lui pouvait justement incarner cette histoire. Le résultat est sacrément lassant au bout de deux épisodes. Le premier sur les sneakers m’a séduit car je suis un passionné de sneakers mais le second sur les glaces n’apporte rien. C’est une série qui cherche à raconter l’origine des choses sous un angle léger et humoristique, mais qui ne réussi pas à faire grand chose à faire m’ennuyer. C’est une fois de plus dommage car Jeff Goldblum aurait pu plutôt se trouver une série sur la plateforme qu’une série documentaire qui au bout de deux épisodes m’énerve déjà. La seconde c’est Encore, l’émission produite par Kristen Bell (Veronica Mars) où des gens sont réunis des années après leurs expériences au lycée pour refaire la comédie musicale qu’ils avaient joué en fin d’année scolaire. L’idée est là aussi bonne mais la façon de faire est ennuyeuse. Il manque énormément d’énergie dans ces deux premiers épisodes pour donner envie d’en voir plus.

On a alors l’impression d’être face à un concept qui repose sur un timbre poste et rien de plus. Dommage. Du coup, si je dois faire un bilan de Disney+ après une semaine, ce n’est pas encore totalement ça. Il y a de bons trucs, mais aussi d’autres médiocres et passe partout qui auront sûrement du mal à trouver un public. Disney s’en fout sûrement car leur but n’est peut-être pas de séduire tout le monde avec leurs productions originales, car le contenu maître sur la plateforme reste la data qu’ils vont récolter sur les clients (et ils sont déjà très nombreux).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article