Critique Ciné : A Couteaux Tirés (2019)

Critique Ciné : A Couteaux Tirés (2019)

A Couteaux Tirés // De Rian Johnson. Avec Daniel Craig, Chris Evans et Ana de Armas.

 

Rien Johnson a une carrière étonnante. Il a écrit et réalisé l’un des Star Wars les moins mémorables, mais également réalisé l’un des meilleurs épisodes de toute l’histoire de Breaking Bad (« Ozymandias »). Pour A Couteaux Tirés il revient à ce qu’il aime : les films tordus aux twists étonnants. Bon, A Couteaux Tirés n’est pas spécialement original et reprend une sauce connu de tous : le Cluedo, Agatha Christie, etc. Les références s’enchaînent mais ne lassent jamais. Grâce à une galerie de personnages hauts en couleur et de belles surprises narratives, l’ensemble est un joli divertissement hivernal. On se retrouve ici alors avec une sorte de donut, un vrai plaisir coupable, où les enjeux de la mort d’Harlan sont finalement loin d’être ce qui fascine le plus. C’est donc plutôt la façon dont M. Blanc (incarné par un Daniel Craig surprenant) va trouver la fin de l’histoire et comment la jeune infirmière doit tout tenter pour sauver sa peau. Rian Johnson cherche alors à invoquer l’esprit Agatha Christie avec des personnages qui ont tous la tête de coupables et dont il est difficile de comprendre pourquoi ils auraient pu tuer (ou non) Harlan. 

 

Célèbre auteur de polars, Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse propriété, le soir de ses 85 ans. L’esprit affûté et la mine débonnaire, le détective Benoit Blanc est alors engagé par un commanditaire anonyme afin d’élucider l’affaire. Mais entre la famille d’Harlan qui s'entre-déchire et son personnel qui lui reste dévoué, Blanc plonge dans les méandres d’une enquête mouvementée, mêlant mensonges et fausses pistes, où les rebondissements s'enchaînent à un rythme effréné jusqu'à la toute dernière minute.

 

Grâce à un rythme plutôt bien trouvé, A Couteaux Tirés n’ennuie pas son spectacle. Malgré sa durée (2h11), le film garde une narration rapide et efficace qui permet de ne jamais trop s’ennuyer. Bien au contraire. Il y a suffisamment de rebondissements, parfois grotesques, qui permettent justement de nous offrir le divertissement attendu. Au delà de ça, je regrette seulement que certains membres du casting n’aient pas été plus ou mieux exploités. Je pense alors à Jamie Lee Curtis et Toni Collette qui incarnent deux des enfants d’Harlan et qui semblent prendre leur pied sous les traits de ces personnages. Sauf que… ces deux personnages n’offrent rien de surprenant si ce n’est quelques apparitions remarquables et remarquées. Dans sa mise en scène, Rian Johnson exploite tous les recoins de cette vieille bicoque afin de nous offrir des révélations constantes qui apportent forcément du coeur à l’ouvrage. Si parfois A Couteaux Tirés aurait pu créer plus de vraies surprises en dehors de la façon dont chacun des personnages peut s’en sortir, il n’en reste pas moins le divertissement que j’étais venu chercher en allant voir ce film.

 

Note : 7/10. En bref, un jubilatoire divertissement de fin d’année. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article