Critiques Séries : Crisis on Infinite Earths, Part 1. Supergirl (5.09). 

Critiques Séries : Crisis on Infinite Earths, Part 1. Supergirl (5.09). 

Crisis on Infinite Earths // Part 1. Supergirl (5.09). 

 

Cette année comme tous les ans depuis un bout de temps, le DC Universe de The CW nous régale d’un cross-over. Cette année est probablement le cross-over le plus ambitieux puisqu’il concerne 5 séries avec de multiples caméos. Tout commence donc avec Supergirl et je dois avouer que dans le genre épisode d’introduction, celui-ci fait plus que le boulot demandé. Je dirais bien que ce cross-over est plus ou moins ce que l’on peut attendre sur le petit écran d’un équivalent à Avengers : Endgame. Car on parle de la fin du monde et globalement, ils ont mis le paquet (après avoir délivré des épisodes inégaux dans chaque séries de l’univers). 

 

Il y a aussi un joli moment où Clark et Lois envoient leur bébé sur Terre dans un vaisseau pendant qu’ils attendent leur mort. Ce moment est plutôt symbolique car il réplique à la perfection ce que l’on a déjà vu dans Superman quand les parents de Clark ont envoyé leur enfant sur Terre alors que Krypton était en train de mourir (et ses habitants avec). Le fait que cet épisode ne perde pas de temps permet de mesurer aussi la densité du cross-over et de tout ce qu’il doit mettre en place pour la suite. Quand on arrive au bout des 45 minutes, je dois avouer que j’étais lessivé mais en même temps heureux de voir que les producteurs ont fait de vrais efforts. La série ne néglige pas pour autant son casting, bien au contraire. 

 

L’épisode parvient alors à gérer les personnages chacun de leur côté tout en créant une vraie synergie des personnages. C’est assez fascinant et le travail est méticuleux. Cela se ressent tout au long de l’épisode. Le focus est alors mis sur Earth-38 et il faut sauver tout le monde. Si Crisis on Infinite Earths veut dans cet épisode mettre en avant Supergirl, c’est Oliver Queen qui a aussi droit à une vraie place. Il faut dire qu’avec la fin de Arrow qui approche, les scénaristes ont sûrement voulu lui donner une place de choix au coeur de ce cross-over. Oliver délivre d’ailleurs la plus belle surprise de l’épisode et donne forcément l’envie de voir la suite rapidement. Crisis on Infinite Earths est donc une occasion en or de montrer le héros qu’il est et de lui rendre un hommage justifié. Si les séries ont toutes préparés ce grand évènement précédemment, je trouve qu’il y a aussi une réelle envie de changer la donne et de faire entrer l’univers DC de The CW dans une dimension différente (en espérant bien entendu que les producteurs exploitent tout cela intelligemment par la suite). 

 

Note : 7.5/10. En bref, solide entrée en matière pour cross-over ambitieux. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article