Critiques Séries : Crisis on Infinite Earths, Part 3. The Flash (6.09). 

Critiques Séries : Crisis on Infinite Earths, Part 3. The Flash (6.09). 

Crisis on Infinite Earths, Part 3. The Flash (6.09).

 

Cette fois-ci le caméo le plus inattendu est probablement celui que l’on rencontre sur Earth-666. Je n’aurais jamais imaginé voir Lucifer Morningstar dans Crisis on Infinite Earths mais je dois avouer que cela m’a laissé pantois et fasciné de la façon dont les producteurs ont réussi à faire de ce cross-over un vrai évènement entre les univers et séries DC. Mais ce n’est pas tout, nous avons aussi le retour de Constantine (qui avait eu droit à une saison sur NBC) incarné par Matt Ryan et vu dans la saison 4 d’Arrow puis d’intégrer Legends of Tomorrow. Quel plaisir que de retrouver ce personnage et son face à face avec Lucifer était amusant. Pour couronner le tout, Black Lightning fait lui aussi son apparition (même si ce dernier n’a pas eu d’épisode spécial). 

 

Le but de cet épisode est de partir à la recherche de l’âme d’Oliver Queen afin de le sauver (après avoir été mort à la fin de la partie 1). Cependant, avec autant de héros et de personnages, je trouve que Crisis on Infinite Earths a parfois du mal à tout gérer et à donner suffisamment de place à chacun. Nous sommes dans un épisode de The Flash et j’ai comme l’impression une fois de plus que Flash n’a pas eu la place qu’il méritait dans son épisode (un peu comme Batwoman dans son épisode supplanté par les Superman). En termes d’intrigues, l’épisode nous en balance beaucoup trop ici, ce qui donne l’impression de voir des bribes d’intrigues sans réellement créer un truc plus global. Le fait que l’univers exploite aussi des facilités narratives n’est pas ce que je préfère. Il y a cinq épisodes pour Crisis on Infinite Earths et pourtant, j’ai comme l’impression qu’ils auraient du faire une vraie mini-série de plus d’épisodes pour créer un univers plus logique. 

 

L’histoire du Purgatoire est un autre élément qui aurait mérité plus d’attention de la part de l’épisode sauf que l’on n’a pas le temps et tout est alors plus ou moins bâclé. A certains moments aussi, on sent que certaines scènes n’ont pas été tournées ensemble avec tous les membres du casting présent. Je pense qu’il y a une question importante d’emploi du temps de chacun des membres du casting mais c’est là aussi un autre problème qui devient assez dommage avec Crisis on Infinite Earths. Pour autant, malgré le fait que certains éléments soient bâclés, je trouve que l’épisode fonctionne sur l’urgence de la situation créée dans la première partie. Le sacrifice de Earth-90 Flash est un bon exemple car la série offre ici un adieu réussi et touchant (comme celui de Tom Welling dans l’univers de Smallville). Mais la relation la plus intéressante dans tout ce cross-over est probablement celle de Supergirl et Batwoman. Il y a une alchimie assez bien pensée qui laisse espérer des cross-over entre les deux séries l’année prochaine. 

 

Note : 5/10. En bref, certaines intrigues sont bâclées car il faut aller vite. Dommage. Pour autant, certains caméos font mouche (tout en élargissant de trop un casting déjà bien rempli). 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article