Critiques Séries : The L Word : Generation Q. Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : The L Word : Generation Q. Saison 1. Episode 1.

The L Word : Generation Q // Saison 1. Episode 1. Let’s Do it Again. 

 

Pour Showtime, il était temps de faire un revival de The L Word, l’une des séries emblématiques des années 2000 qui a tout de même duré 5 ans. On retrouve alors le casting de la série originale et notamment l’excellente Jennifer Beals, et Kate Moenning ou encore Leisha Hailey. Ce premier épisode incarne parfaitement que j’avais envie d’attendre de The L Word : Generation Q. L’épisode s’ouvre sur un cunnilingus et du sexe pendant les règles. Je dois avouer qu’au premier abord cela peut être étonnant car The L Word n’avait jamais inclus de scène de sexe durant les règles. On entre alors rapidement dans le vif du sujet et c’est probablement ce qu’il y a de plus fascinant. Surtout que dès le départ, les dialogues rappellent le côté piquant de la série originale. 

 

Pour autant, l’une des erreurs de The L Word : Generation Q est peut-être de faire des portraits trop déconnectés les uns des autres, oubliant la synergie entre les personnages qui faisait la force de la série de départ. Mais cette suite propose tout de même de partir à la rencontre de ces personnages que l’on a aimé, pour mieux décortiquer leur vie actuelle, dans un monde différent de celui qu’il était entre 2004 et 2009. 

 

Elles ont la quarantaine ou pas encore trente ans. Elles sont lesbiennes et fières de l’être, même si ce n’est pas toujours facile. Amours, déconvenues, épreuves et réussites, leur vie dans la Cité des Anges n’a décidément rien d’un long fleuve tranquille...

 

Plutôt que de rester statique, The L Word : Generation Q la série se tourne vers le futur et nous introduit alors de nouveaux personnages autour des trois actrices qui reviennent. Bien qu’au premier abord cette suite n’était pas nécessaire, elle choisit un angle d’approche différent qui apporte plus à la série. Notamment car elle parle du futur et notamment du futur de la vie queer. Il y a un raisonnement derrière ce premier épisode qui donne envie de voir plus loin que ce que l’on a pu voir dans The L Word. Cette nouvelle génération veut alors nous proposer d’autres choses qui ne sont pas sans intérêt. Au contraire, les questionnement de chacun permettent aussi de poser les bases solides d’une série qui mérite finalement cette suite. 

 

Mais voilà, The L Word : Generation Q a aussi un trop grand casting ce qui ne permet pas toujours de bien équilibrer les choses entre chacun des personnages. C’est un jeu assez complexe qui devrait s’améliorer au fur et à mesure de la saison. Le fait que cet épisode soit surtout là comme une introduction peut parfois être problématique mais la scénariste trouve tout de même un moyen de rendre le tout efficace et attachant grâce au solide casting qui incarne les personnages. En échappant à la fantaisie de la série originale pour se concentrer sur des sujets souvent plus sérieux, le changement est là peut-être opaque et mérite de voir ce que cela peut donner par la suite. 

 

Note : 6.5/10. En bref, introduction réussie à cette suite qui n’était pas nécessaire mais qui a le mérite de faire une proposition intéressante. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

moi59 14/12/2019 10:33

pitoyable la série a été intéressante 2 ou 3 saisons et ils reviennent pour de la daube . un scène de cul avec les règle subversiiiiiiiiffffff. symbole de la fin de l' age d' or des séries il ne reste quasiment aucune grandes séries