Critique Ciné : Bad Boys for Life (2020)

Critique Ciné : Bad Boys for Life (2020)

Bad Boys for Life // De Adil El Arbi et Bilall Fallah. Avec Will Smith, Martin Lawrence et Vanessa Hudgens.

 

Joe Carnahan a créé The Blacklist, une série fascinante qui après sept saisons continue de me fasciner. Mais il a aussi écrit cette horreur qu’est Bad Boys for Life, troisième volet des aventures de Mike et Marcus. En laissant le bébé à des réalisateurs belges, Michael Bay a fait une grossière erreur. Seul lui aurait été capable de faire de ce scénario ridicule quelque chose de réellement fun. Car ce qu’il manque à Bad Boys for Life c’est justement les talents d’artificier de Bay. 

 

Le premier problème c’est clairement le scénario qui surfe sur la vague Fast & Furious. Le succès de cette franchise a sûrement donné des idées à Carnahan mais il n’en a pas repris les meilleurs éléments. Au départ Bad Boys c’est des films de potes où deux flics un peu hors des lignes résolument des affaires dans la baie de Miami. Là, on se retrouve avec une équipe de personnages, tous plus crétins les uns que les autres qui passent leur temps à faire des blagues ridicules et pas vraiment à être dans le feu de l’action. Le scénario pousse même les choses encore plus loin en ajoutant la technologie au film, rendant le tout bien trop synthétique et beaucoup moins intéressant. 

 

Les Bad Boys Mike Lowrey et Marcus Burnett se retrouvent pour résoudre une ultime affaire.

 

Bad Boys for Life c’est donc un peu comme manger un fast food. C’est bon sur le coup, on est content d’y aller et puis après c’est difficile à digérer voire indigeste. Will Smith devrait arrêter de chercher à paraitre jeune. Si le script se moque clairement de cet aspect là, tous les lauriers de Bad Boys for Life reviennent à Martin Lawrence. Ce dernier hérite des meilleures répliques (et toutes ne sont pas bonnes). La franchise conserve son humour pipi caca (on parle de couches, de « face de pet », de tête de gland, etc.) qui au fond lui sied bien mais ne colle pas vraiment avec le côté ultra sérieux du reste. 

 

Côté intrigue du film, l’histoire autour de ce vieux cartel qui renait de ses cendres c’est sacrément pompeux. On a l’impression par moment que l’histoire de Bad Boys for Life s’est inspirée de Gemini Man, le précédent film avec Will Smith sorti l’an dernier. Et il y a même un lien flagrant entre les deux films si l’on suit son issue. Même la scène d’ouverture est complètement flinguée. Si elle part d’un bon sentiment, son issue donne l’impression de voir un film français avec Kad Merad et Dany Boon (et au fond, cela aurait clairement pu être le cas). 

 

Note : 2/10. En bref, Bad Boys for Life c’est vraiment pas bon du tout. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article