Critique Ciné : Color Out of Space (2020)

Critique Ciné : Color Out of Space (2020)

Color Out of Space // De Richard Stanley. Avec Nicolas Cage et Joely Richardson.

 

Je ne connais pas la nouvelle « La couleur tombée du ciel » de Howard Phillips Lovecraft (1927) mais ce dernier a tout de même inspiré Evil Dead de Sam Raimi et La Forteresse Noire de Michael Mann (1983). Même John Carpenter s’était donné au genre en faisant référence à l’univers de Lovecraft dans l’excellent L’antre de la folie (1995). Ce n’est pas la première fois que cette nouvelle inspire le cinéma. En 2008, « Colour from the Dark » s’inspirait déjà de cette nouvelle. L’idée est tout de même fascinante puisque derrière cette histoire se cache une couleur indescriptible et c’est un défi que de la mettre en scène dans un monde où l’on connait les couleurs. Visuellement, Richard Stanley parvient à créer un univers intéressant, aidé par les effets sonores qui accentuent forcément certains effets visuels. Sauf qu’au delà de tout ça, Color Out of Space a énormément de mal à soutenir un propos complexe et réussi. Mais ce n’est pas comme si Richard Stanley n’était pas connu pour être un fou dans sa façon de faire. 

 

Les Gardner ont à peine le temps de s'habituer à la vie de la campagne qu'une météorite explose dans leur jardin en pleine nuit, dans un halo d'une lumière qui n'existe pas. Peu à peu, la propriété familiale semble contaminée par un mal indicible, qui affecte la flore, la faune... et les Gardner.

 

Nicolas Cage de son côté n’offre rien de neuf dans sa façon de faire et prouve une nouvelle fois qu’il aime les projets indépendants et étonnants. Sauf que tous les projets dans lesquels il se retrouve ne sont pas forcément bons. Color Out of Space a de bonnes idées sur le papier et une horreur psychédélique assez bien fichue qui permet de plonger son spectateur dans un univers parfois touchant et parfois efficace. Si vous avez envie de voir Nicolas Cage traire des alpagas, alors voilà vous avez droit à Color Out of Space. Mais au delà de certaines scènes qui dépassent sûrement la logique cosmique du cinéma (mais c’est Lovecraft qui le veut aussi), alors avec un peu de gore et quelques surprises, Color Out of Space sait comment ne pas toujours se prendre dans le tapis. Il faut dire que ce monde gore, grotesque et étrange permet de ne pas ressembler à tout ce que l’on voit actuellement sur nos écrans. De là où dire que Color Out of Space est du génie, non. Le film est parfois moyen, pas suffisamment bien fichu pour apporter toute la complexité du récit au spectateur. Mais pour tous les fans du cinéma d’horreur pour moi, Color Out of Space change la donne par rapport à tout ce que l’on voit fleurir de très mauvais au cinéma actuellement et ça fait du bien.

 

Note : 6/10. En bref, une adaptation parfois bancale mais qui grâce à un univers d’horreur gore psychédélique parvient à faire le boulot que l’on peut lui demander. 

 

Date de sortie : Directement en VOD - Inconnue

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article