Critique Ciné : Cuban Network (2020)

Critique Ciné : Cuban Network (2020)

Cuban Network // De Olivier Assayas. Avec Penélope Cruz, Edgar Ramirez et Gael Garcia Bernal.

 

On retrouve dans Cuban Network les thématiques chères au réalisateur français Olivier Assayas (Carlos, Personal Shopper) et surtout, visuellement c’est réussi. Au delà de tout l’aspect visuel, Cuban Network a énormément de mal à gérer la quantité astronomique de personnages qu’il nous présente et c’est bien le problème. On sent que Olivier Assayas a une ambition démesurée avec son histoire qui au fond est particulièrement passionnante mais se noie toute seule rapidement. L’un des avantages de Cuban Network (ou Wasp Network en VO) c’est qu’il cherche à raconter en détail cette période de la relation entre Cuba et les Etats-Unis et la façon dont le régime de Fidel Castro a espionné ceux qui voulaient le faire tomber. Mais Cuban Network n’est pas un film politique engagé contre la politique de Castro, simplement un état des lieux qui n’a pas le temps de développer réellement toutes les ramifications de cette histoire. Une série du type de Narcos sur Netflix aurait peut-être mieux servi son récit. 

 

Début 90. Un groupe de Cubains installés à Miami met en place un réseau d’espionnage. Leur mission : infiltrer les groupuscules anti-castristes responsables d’attentats sur l’île.

 

Avec Cuban Network, j’espérais au moins un thriller d’espionnage que pouvais suggérer son thème. Sauf que là aussi c’est un semi-échec. Il y a de jolis moments mais l’espionnage passe au second plan puisque le film préfère passer de personnages en personnages en creusant leurs relations personnelles plus que leurs histoires professionnelles. Une scène vient alors parler de tous ces agents infiltrés, mais elle dure 5 minutes pour raconter en peu de temps ce qui s’est passé et comment ils ont monté le réseau Wasp. Mais on retrouve tout ce que Olivier Assayas aime faire ici, comme il a pu le faire par le passé avec Carlos. Il rassemble alors un joli casting et notamment Penélope Cruz qui brille en mère de famille perdue au milieu de cette « guerre froide ». Je trouve dommage que cette histoire soit aussi dense et que le film n’ait pas le temps de tout décortiquer. Il y a tellement à raconter autour de chaque histoire que le film met en scène et je trouve ça vraiment dommage. 

 

Note : 5/10. En bref, une bonne idée qui n’a pas assez de temps pour développer les personnages et l’histoire globale ce qui rend le tout assez médiocre parfois. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article