Critique Ciné : Underwater (2020)

Critique Ciné : Underwater (2020)

Underwater // De William Embank. Avec Kristen Stewart, Jessica Henwick et Vincent Cassel.

 

Je pense que j’aurais eu une meilleure impression de Underwater si celui-ci avait été produit par Bad Robot et qu’à la fin, on nous révélait qu’il y a un lien avec l’univers de… Cloverfield. Après tout, un monstre marin avec des petits bébés, aux crocs acérées c’est passionnant. Mais rien dans Underwater ne vaut vraiment le coup d’oeil. Le point de départ est clairement un film écologique qui démontre qu’avec notre envie effrénée de puiser dans les ressources de la Terre, celle-ci nous envoie sa colère. En nous sortant le monstre marin classique (sans surprise ni dans la forme, ni dans sa façon d’être), le film perd alors rapidement de son intérêt alors qu’il aurait été peut-être plus intéressant de créer un vrai film de survival à 10km sous l’eau. Surtout que Underwater cherche à nous faire peur (cela n’a pas fonctionné avec moi) en dégainant tout un tas de jump scares pas vraiment inspirés tant ils sont prévisibles. 

 

Tout n’est pas forcément à jeter dans Underwater, notamment son casting. Kristen Stewart vient sûrement ici pour payer ses impôts mais elle tente de tenir le bout de la corde. Sauf que son personnage n’est pas attachant et que l’on se moque donc complètement du destin de chacun. Tous peuvent mourir qu’au final, Underwater ne donne pas envie de les sauver. 

 

Une équipe scientifique sous-marine fait face à un tremblement de terre. Sous l'eau, ils vont devoir essayer de survivre.

 

William Eubank (The Signal, Broken City) s’offre ici un film qui a du pognon, mais qui ne sait probablement pas trop quoi en faire. Les décors de la station de forage sont sympathiques et auraient peut-être mérité d’être mieux exploités. Car rapidement, ces décors laissent place à l’océan profond, sans que cela n’ait de vrai intérêt. A un moment, quand Underwater est introduit au spectateur, je m’attendais à une sorte de relecture du mythe Résident Evil avec des êtres humains devenus complètements fous et surtout des créatures immondes. Mais là aussi le film a loupé un coche qui ne lui va pas du tout et c’est dommage. Cela aurait aussi pu être un Alien sous marin. C’est l’une des références claires du film, mais là aussi Underwater manque son inspiration et donne alors dans la série Z pas franchement reluisante. 

 

Si je ne m’attendais pas à ce que Underwater renouvelle le genre, j’aurais préféré qu’il soit à la hauteur de ses inspirations tant il y a clairement ici le budget pour le faire. C’est donc tantôt un divertissement efficace, tantôt une purge. En somme, pas vraiment le film que j’avais envie de voir. 

 

Note : 4/10. En bref, j’avais envie d’un Alien sous marin, je me retrouve avec un film à budget donnant l’impression d’être une série Z perdue au fond d’un rayon DVD. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Fayous 11/02/2020 10:41

ahah j'aime bien ta conclusion. Totalement d'accord, ce n'est vraiment pas fifou. J'ai fait un article sur les films d'horreur 2020 : https://lesgicques.fr/films-dhorreur-2020/. N'hésite pas à venir donner ton avis.