Critiques Séries : Evil. Saison 1. Episode 13.

Critiques Séries : Evil. Saison 1. Episode 13.

Evil // Saison 1. Episode 13. Book 27.

SEASON FINALE

 

Je dois avouer que je suis scotché par la révélation finale. Rien n’est confirmé mais si l’on en suit le raisonnement, Kristen est… possédée. Mais l’une des choses les plus intéressantes avec Evil c’est le fait que cela revienne toujours à des éléments surnaturels expliqués de façon logique et scientifique. Notamment le cas de cette femme qui pense que l’enfant qu’elle a dans son ventre est possédé. J’ai tout de suite pensé à l’Antichrist et je dois avouer que ce genre d’intrigue aurait pu être réellement intéressante. Sauf que Evil veut tout justifier afin que cela soit réaliste et je trouve le principe assez fascinant. A certains moments, Evil ressemble un peu à Fringe et comble le vide que l’arrêt de cette série m’a causé depuis des années. 

 

Le cas de la semaine était donc assez efficace et parvient à créer des éléments d’horreurs qui ne sont pas sans faire référence à tout un tas de films déjà vu comme La Malédiction ou encore Rosemary’s Baby. Tout cela est bien fichu et surtout, cela nous emmène petit à petit vers la suite de l’histoire d’Evil et donc Kristen. Le fait qu’il y ait toute une histoire autour de Kristen (et l’une de ses filles) m’intrigue et laisse alors pas mal de pistes pour la suite de la série (alors qu’elle est déjà renouvelée pour une saison 2). Je n’aurais jamais pensé à Kristen dans le sens où pour moi Acosta était le choix le plus logique. Que cela soit par rapport à son passif d’usage de drogues, ou encore la façon dont le personnage a évolué tout au long de la saison. Notamment quand Townsend a décidé de le tuer. 

 

Le fait que cela soit une septique qui soit possédée par un démon est une occasion en or de creuser une fois de plus le lien entre le Bien et le Mal, mais aussi entre la foi et le scepticisme. Bien que l’on ne sache pas si elle est réellement possédée pour le moment, il y a tout de même pas mal de preuves qui viennent contredire le tout. Et cela me fascine. La vision d’Acosta à la fin de l’épisode m’a elle aussi fasciné et ne fait que développer un peu plus cette histoire et le fait que Kristen est possédée. Il y a pas mal d’informations déliées dans les cinq dernières minutes de l’épisode et mine de rien, il va falloir attendre presque un an avant de voir la suite. 

 

La série a aussi un nouveau vilain dans ses filets : la clinique de fertilité que Kristen a utilisé et qui est liée à au moins trois cas de la saison. Je me demande vraiment ce qui s’est passé là bas et ce que tout cela implique. De plus, avec Townsend qui se marie avec la mère de Kristen, on a tout un tas de choses à attendre l’année prochaine. Quoi qu’il en soit, cet épisode conclut parfaitement la saison. 

 

Note : 8.5/10. En bref, révélations et bonnes surprises dans un solide épisode d’Evil. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article