Critiques Séries : Lincoln Rhyme : Hunt for the Bone Collector. Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : Lincoln Rhyme : Hunt for the Bone Collector. Saison 1. Episode 1.

Lincoln Rhyme : Hunt for the Bone Collector // Saison 1. Episode 1. Pilot. 

 

Lincoln Rhyme est l’adaptation des romans de Jeffrey Deaver sur Lincoln Rhyme et la première saison adapte son plus connu : The Bone Collector. Il avait déjà été adapté au cinéma par Philip Noyce avec Denzel Washington et Angelina Jolie dans les rôles titres. Cette fois-ci, cette adaptation reprend plutôt bien l’ambiance du film (je n’ai jamais lu les livres) et donne envie de suivre cette première saison sans problème. Dans un monde où les séries policières sont très nombreuses, Lincoln Rhyme a clairement sa place. Le fait que cette saison soit en plus de ça concentrée sur la recherche d’un seul et même serial killer est une occasion en or de nous plonger dans un seul et même univers et de nous en imprégner réellement. Lincoln Rhyme n’est pas aussi connu que d’autres enquêteurs du monde de la littérature (je pense notamment à Alex Cross de James Patterson) mais le Bone Collector est un serial killer fascinant. Si ce premier épisode est parfois trop sage et pas assez terrifiant, il installe malgré tout assez bien ses personnages pour donner envie de les suivre tout au long de la saison.  

 

Le légendaire enquêteur et criminologiste Lincoln Rhyme, grièvement blessé lorsqu'il chassait un serial killer connu sous le sobriquet du "Bone Collector", est rappelé sur le terrain lorsque celui-ci réapparaît. Lincoln va alors faire équipe avec Amelia Sachs, une jeune flic qui va l'aider dans ses enquêtes à New York...

 

Russell Hornsby est donc un acteur suffisamment solide pour porter sur ses épaules le personnage de Lincoln Rhyme. Il parvient à intégrer à la fois l’arrogance du personnage qui semble tout savoir sur tout, et créer une certaine empathie autour de lui qui s’avère assez fascinante. On s’attache donc rapidement à l’histoire (en espérant que la fin ne soit peut-être pas la même que celle du film). La série ne perd pas de temps non plus à installer son histoire autour des capacités du héros et de sa façon assez fascinante de déduire des éléments de preuve pour conduire à la suite de l’histoire. 

 

Dans le monde de Rhyme, seul les preuves sont à croire dans les aventures qui nous sont contées et les témoins ne sont pas fiables. Dans ce sens là, on retrouve donc ce qui fait l’intérêt du personnage. Arielle Kebbel de son côté est plutôt bonne aussi sous les traits de Amelia Sachs. Elle apporte une autre forme d’empathie que Rhyme pour son personnage et son instincts, sa jeunesse et tout ce qu’elle fait rend le spectacle suffisamment efficace. Mais elle n’est pas pour autant Angelina Jolie. Cette dernière était vraiment parfaite pour le personnage alors que Arielle Kebbel tente de faire de son mieux. Quoi qu’il en soit, j’ai hâte de voir la suite. 

 

Note : 6/10. En bref, introduction réussie qui a encore des éléments à faire évoluer et améliorer. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article