Critiques Séries : This is Us. Saison 4. Episodes 10 et 11.

Critiques Séries : This is Us. Saison 4. Episodes 10 et 11.

This is Us // Saison 4. Episodes 10 et 11. Light and Shadows / A Hell of a Week : Part One.

 

Cette saison, This is Us s’est réellement améliorée. Elle a apporté pas mal de nouveaux dans son récit et surtout de nouveaux personnages qui ont permis pour la plupart de redynamiser les aventures des Pearson. Cependant, on ne peut pas dire que la présence de John Legend dans l’épisode ait servi à quelque chose. Cela me rappelle tous ces artistes dans les années 90 qui faisaient des concerts au P3 dans Charmed. Mais « Light and Shadows » est un épisode très bien incarné par le casting de la série et c’est clairement l’un des éléments les plus intéressants de This is Us. Cet épisode nous offre aussi une très jolie scène finale qui vient apporter une fois de plus la charge émotionnelle attendue dans un épisode de This is Us. Mais cet épisode est avant tout là pour nous réintroduire à la saison petit à petit, sans nous balancer tout en pleine figure d’un seul coup. Le cliffangher de la fin reste assez efficace en son genre. Je ne m’y attendais pas du tout et c’est une belle occasion de faire revenir dans la série d’autres éléments. Le reste de l’épisode est efficace d’une autre façon, notamment en faisant remonter les émotions que la série maîtrise bien.

 

Le meilleur exemple est l’histoire de Kate/Toby. La série décide enfin de confronter les deux personnages face à la tension qui s’est construite tout au long de la saison. Et il y a ici quelque chose de différent de ce que l’on a vu par le passé. Mais même si Kate et Toby ne sont pas mes personnages fétiches dans This is Us, ils apportent forcément un truc en plus qui permet une fois de plus de s’appuyer sur ce que la série sait si bien fait. Il en va de même avec la relation entre Jack et Rebecca qui est l’une des plus belles de toute la série et est amenée une fois de plus ici à grandir d’une façon différente. Dans le présent, Randall et Miguel vont accompagner Rebecca chez le neurologue ce qui permet une fois de plus d’avancer dans la bonne direction. 

 

Ce qui m’a déçu malgré tout c’est la suite du cliffangher de cet épisode dans A Hell of a Week : Part One » où Randall s’en sort très bien. L’idée de créer une histoire de home invasion aurait pu apporter un peu d’action dans This is Us mais j’ai l’impression que ce n’était pas le but principal de la série. Paradoxalement, je suis content que cet épisode ne soit pas un Us en version This is Us. Rapidement tout cela est résolu mais la série préfère donc se concentrer sur les conséquences émotionnelles sur Randall et sa famille de cette aventure. Les cauchemars de Randall apportent donc une dimension différente mais a des conséquences sur Randall. Je trouve dommage que tout cela n’ait pas duré plus longtemps au début de l’épisode car l’impact émotionnel que cela a sur Randall n’est pas forcément très bien justifié. Mais c’est un très joli épisode malgré tout car la façon dont la série gère les émotions est intéressant. Et l’anxiété de Randall est un élément dramatique que This is Us maîtrise très bien ici. 

 

Je dirais même qu’avec un épisode centré sur Randall, la série peut reprendre les intrigues de chacun et lancer les hostilités de la suite de la saison de façon efficace. J’ai déjà hâte de voir ce que la suite de la saison nous réserve. 

 

Note : 6/10 et 8.5/10. En bref, la série reprend et nous délivre ce qu’elle sait si bien faire. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article