Soundtrack (Saison 1, 10 épisodes) : pour l'amour des chansons

Soundtrack (Saison 1, 10 épisodes) : pour l'amour des chansons

La dernière fois que Netflix avait fait une série « musicale » ce n’était pas une franche réussite. Avec Soundtrack les choses changent car le principe est de rassembler des personnages autour de musiques connues qui forment comme l’indique le titre de la série : la bande originale. Créée par Joshua Safran (Quantico, Smash), la série ne perd pas de temps pour nous plonger dans ses aventures mais il y a tout de même un problème et il vient clairement de… la musique. A certains moments des épisodes sont bourrés de chansons et oublient alors de réellement nous raconter quelque chose. La série mélange alors des univers, entre La La Land et This is Us (comme elle a été souvent comparée) mais il n’y a pas grand chose de tout ça. L’avantage là dedans c’est que dans le genre musical, Soundtrack se démarque des autres incursions du genre. 

 

L’idée de Soundtrack c’est que toutes les chansons sont des chansons d’amour et c’est à partir de ce moment là que la série nous plonge dans un décor qui n’est pas sans rappeler La La Land. Pour Los Angeles, pour les rêves de gloire, pour les amours et désillusions, mais qui rappelle parfois aussi This is Us pour sa construction sur plusieurs époques et la façon dont la série étudie en profondeur ses personnages. 

 

Ce drame romantique et musical suit les histoires de cœur qui relient les membres d'un groupe de personnes de tous horizons à Los Angeles à travers le prisme de la musique, qui définit qui ils sont...

 

Plutôt que de faire des reprises, Soundtrack décide de faire du playback avec ses personnages, ce qui dans un sens permet de mieux s’intégrer à l’univers musical de la série. Mais Soundtrack a du mal à décoller parfois, laissant alors un arrière goût amer. La variété de l’univers musical est pourtant l’un des atouts charme de Soundtrack : passer de Ray Charles à Demi Lovato en passant par Sia et Imagine Dragons. Que demander de plus. Tout cela est mis en scène avec des chorégraphies qui collent plutôt bien à la musique qui nous est proposée, mais il manque du liant là dedans. Car si c’est ici un joli mirage qui cache la forêt de problèmes, alors ça fonctionne. Mais au bout d’un moment, le téléspectateur n’est plus dupe et la seconde partie de la saison a alors du mal à devenir aussi efficace que la première. 

 

Le concept est original mais a du mal à tenir sur la longueur d’une saison. Fort heureusement pour nous, il y a de bons personnages et les relations qui les lient sont elles aussi bien fichues. Les trois personnages (Sam, Nellie, Joanna) sont liés par un élément révélé à la fin du premier épisode. Mais la façon dont tout cela est révélé n’a pas du tout l’étoffe de This is Us (bien que cette dernière a connu une grosse période de vide avant la saison actuellement diffusée). Soundtrack parle donc d’amour, de famille, mais l’impact émotionnel n’est pas aussi fort et riche que la série de NBC. Pourtant, Soundtrack a des idées et tente à plusieurs reprises de faire passer un joli message. Et bim… une chanson nous est propulsée en plein milieu de l’écran, gâchant malheureusement toutes les tentatives d’émotion de la série. 

 

Le casting est quant à lui réussi. Notamment Madeleine Stowe (Revenge) que j’ai été très heureux de retrouver, mais Soundtrack a du mal à faire décoller ses bonnes idées et à la transformer intelligemment. Du coup, la série reste un peu trop terre à terre à mon goût et visuellement, il n’y a rien de très original et/ou osé. Maintenant, j’ai envie de voir où Joshua Safran va nous embarquer avec le revival de Gossip Girl prévu pour HBO Max. 

 

Note : 5/10. En bref, un concept original qui montre rapidement ses limites mais qui, au détour d’une chanson ou d’une intrigue, peut malgré tout gagner le coeur du téléspectateur. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article