Critiques Séries : For Life. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : For Life. Saison 1. Pilot.

For Life // Saison 1. Episode 1. Pilot. 

 

ABC retourne dans le monde de la série judiciaire après de nombreux échecs au fil des années mais cette fois-ci, c’est en s’inspirant de l’histoire vraie de Isaac Wright Jr. Créée par Hank Steinberg (The Last Ship, The Nine, FBI portés disparus), la série nous plonge rapidement dans l’histoire de Aaron et de ce qui lui a valu d’être derrière les barreaux pour la vie. Mais l’histoire d’Isaac Wright Jr est intéressante et surtout un symbole de la façon dont le système judiciaire américain est mal fait et créé souvent de l’injustice. Pendant que sur les écrans de cinéma vous pouvez retrouver La voie de la justice, sur un jeune avocat qui s’est spécialisé dans les injustices de ceux dans le couloir de la mort, For Life veut nous plonger dans un univers différent. Le fait est que cette série change de ce que l’on a pour habitude de voir dans le monde des séries judiciaires : un avocat, avec un diplôme qui est pourtant encore derrière les barreaux. 

 

Accusé à tort de meurtre et envoyé en prison à vie, Wallace devient avocat depuis sa cellule et se sert de sa nouvelle activité afin d'aider ses compagnons mais aussi prouver son innocence. Sa quête de liberté est motivée par son désir désespéré de retrouver sa famille et de récupérer la vie qui lui a été arrachée. Injustement condamné, le détenu va devoir se heurter aux limites du système judiciaire pénal.

 

L’avantage de For Life pour le moment c’est le fait qu’elle propose quelque chose de plus nuancé que la plupart des séries judiciaires et drames familiaux. De plus, dans son rapport à la race, la série est dans l’air du temps et parvient alors à accorder ses violons en offrant une critique du système américain. Je pense que ABC doit être remerciée pour proposer une série engagée sur une grande chaîne américaine, un peu comme quand ils avaient réussi à soulever des questions sociales intéressantes dans American Crime. 

 

Pour autant, For Life ne sort pas des sentiers battus du monde de la prison. On a donc toutes les images et situations du genre que l’on aime voir (et qui sont parfois un peu rébarbatives). Le casting est lui aussi le bon. Nicolas Pinnock (Fortitude, Marcella) est parfait sous les traits de Wallace. C’est aussi ce qui donne envie de se plonger dans l’univers de For Life plus facilement mais aussi de voir comment un homme en prison peut aussi avoir le rôle d’avocat en même temps. Les instants familiaux du personnage sont quant à eux là pour nous attacher au héros et ses personnages, ce qui est plutôt rassurant dans son ensemble. Au fond, For Life donne envie de revenir et de plonger dans l’univers carcéral et judiciaire américain car je pense que le propos promet d’être bien meilleur qu’il ne le laisse imaginer au départ. 

 

Note : 6/10. En bref, une série ambitieuse qui a suffisamment d’idées et de talents pour réussir si la suite ne déçoit pas. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article