Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 1.

Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 1.

Homeland // Saison 8. Episode 1. Deception Indicated.

 

Homeland est enfin de retour. La saison 7 date de 2018. Il aura fallu deux ans à l’équipe créative pour nous délivrer ce qui sera la dernière saison de la série. Et pour cet épilogue, la série nous replonge dans ce qu’elle sait faire le mieux. Ce qui est tout de même assez fascinant avec le personnage de Carrie Mathison c’est que même quand elle veut raccrocher, elle doit replonger la tête la première dans de nouvelles histoires d’espionnage. Et dans le cas de ceux qui la remettent dans le bain, ici c’est Saul Berenson. La relation entre ces deux personnages m’a toujours fasciné car elle reprend ici un schéma classique, déjà vu dans la série, mais efficace et soigné. Cela permet de souligner une nouvelle fois la relation entre les deux personnages en pleine dernière saison. 

 

Saul a donc besoin des capacités de Carrie une dernière fois pour ce qui pourrait être la mission la plus dangereuse de leur carrière. Le truc c’est que Carrie plonge dans un univers qu’elle connait mais où tout semble s’écrouler rapidement. Notamment dans la seconde partie de l’épisode où elle se retrouve sous le coup d’une jolie scène d’émotion. Carrie a toujours été quelqu’un qui a été influencé par ses sentiments et cela me fascine une nouvelle fois dans Homeland. 

 

Le terrain de jeu de la série est lui aussi exploité de façon intelligente avec pas mal de belles surprises qui permet de rappeler que nous sommes dans une série avec une agent de la CIA. Au fil des années, Homeland a énormément évolué, notamment depuis que l’amour de la vie de Carrie (et ancien terroriste) est décédé. C’est un tournant assez fort que la série a connu une seconde fois dans la saison 6. Je ne sais pas comment Homeland peut réellement achever l’histoire de Saul et Carrie car l’un des deux devra s’en aller. Je ne vois pas d’autre issue logique à la série. Quoi qu’il en soit, ce premier épisode a l’intelligence de préparer petit à petit le terrain et de reprendre plus ou moins là où on avait laissé la série il y a deux ans. C’est d’ailleurs un peu difficile de se remettre totalement dans la série alors que l’on a quitté cet univers là pendant deux années. 

 

L’intelligence du script de ce premier épisode et sa construction démontrent tout de même que l’attente n’aura pas été vaine. Bien au contraire. Et quel cliffangher qui lance de belles choses pour la saison. 

 

Note : 7/10. En bref, retour réussi pour la plus cinglée des agents de la CIA.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article