Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 2.

Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 2.

Homeland // Saison 8. Episode 2. Catch and Release.

 

Si la paix est quelque chose que tout le monde souhaite, dans Homeland c’est la chose la plus difficile à atteindre. Ce second épisode de la dernière saison de Homeland est un épisode classique de la série et surtout pour une série feuilletonnante. Le premier épisode nous balance tout plein d’éléments en pleine figure pendant que le second est là pour s’attarder sur des détails et ralentir le rythme. Après nous avoir replongé dans l’environnement de Homeland, la série prend le temps d’installer les intrigues de la saison petit à petit et les scénaristes ont énormément de bases à poser. Cela ne fait donc pas vraiment de cet épisode le meilleur épisode de la série et la suite sera probablement plus palpitante, mais c’est un exercice nécessaire qui fonctionne malgré tout. 

 

On passe tout l’épisode entre coups de téléphone et entretiens en tête à tête, ce qui n’a rien d’exceptionnel mais les dialogues sont importants. Comme cela a toujours été le cas dans Homeland, la série préfère parfois ses dialogues à l’action pure et dure, ce qui dans un sens permet d’apporter une profondeur au récit qui rend la série d’autant plus réaliste à mes yeux. Le but de Carrie, Saul et les autres est cette année d’installer la paix et pas de combattre un vilain comme cela a déjà pu être le cas précédemment. Le but est de passer un accord et que les choses se déroulent normalement sauf que rapidement, la série nous installe une série d’évènement nous conduisant inéluctable à un kidnapping. Cette fois-ci c’est celui de Saul à la fin de l’épisode dans une scène d’action qui vient nous réveiller directement des souvenirs d’autres saisons. 

 

La fascination que j’ai pour Homeland vient aussi de la paranoïa qu’elle sait créer autour de ses personnages et de l’univers qu’elle dépeint. Il est difficile de faire confiance à chacun des personnages sauf ceux que l’on connait depuis le départ et cela me fascine. L’idée de kidnapper Saul est intéressante et va permettre de remettre Carrie sur le devant de la scène, surtout qu’elle est plus ou moins la seule personne capable de le sauver et de ne pas faire trop de dégâts. 

 

Note : 6.5/10. En bref, Homeland installe la saison et son intrigue de façon plutôt efficace. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article