Critiques Séries : Prodigal Son. Saison 1. Episode 13.

Critiques Séries : Prodigal Son. Saison 1. Episode 13.

Prodigal Son // Saison 1. Episode 13. Wait & Hope.

 

Après la révélation de l’épisode précédent, Prodigal Son revient à sa mécanique habituelle. La série est complètement folle et c’est justement ce qui la rend si charmante et fun à la fois. Certains éléments absurdes (dont le costume blanc de Malcolm dans l’épisode) participent au divertissement. Surtout que Prodigal Son sait très bien comment nous surprendre, notamment quand une mine est sur le point d’exploser (et de tuer Malcolm par la même occasion). Cet épisode est parfait pour ce que la série sait si bien faire, notamment dans son sens le plus fun. Bien entendu, l’épisode est un stand-alose mais l’épisode sait très bien s’amuser avec ses personnages. La conversation entre Malcolm et son père est là aussi un autre de ces moments dont la série a le secret et je dois avouer que la façon dont la série s’amuse à créer des séquences fun me plaît.

 

Le costume blanc était vraiment parfait et « Under Pressure » en fond sonore, encore mieux. On ne pouvait pas demander mieux aux scénaristes pour démarrer l’épisode et nous mettre rapidement dans le bain. La dynamique des personnages est extrêmement bien mise en avant, sans parler du fait qu’il y a enfin le retour du père de Malcolm. Ce dernier manquait un peu ces derniers temps dans la série et il retrouve ici enfin sa place. Martin est un personnage qui n’a de cesse de me surprendre et il hérite alors une fois de plus des meilleures lignes de l’épisode. Et Martin Sheen est tellement imprégné du rôle que parfois j’ai l’impression que l’acteur lui-même est aussi un tueur en série. 

 

Malcolm de son côté a mis sa vie en jeu plusieurs fois dans l’épisode. Et cela permet de créer un suspense certes artificiel mais réussi. Au final, Prodigal Son nous propose ici l’un de ses meilleurs épisodes, enchainant les parties amusantes, un développement soutenu de la dynamique entre les personnages sans parler de la place bien plus importante de Martin qui permet d’avoir ici la cerise sur le gâteau. 

 

Note : 8/10. En bref, un épisode absurde et fun qui exploite son univers et ses personnages à merveille. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article