Critiques Séries : This is Us. Saison 4. Episode 12.

Critiques Séries : This is Us. Saison 4. Episode 12.

This is Us // Saison 4. Episode 12. A Hell of a Week : Part Two.

 

Alors que la première partie était celle de Randall, celle-ci est celle de Kevin. Le problème avec les trilogies sur les Big Three comme celle de « A Hell of a Week » c’est qu’il est difficile de trouver des intrigues parallèles qui sont aussi importantes pour chacun des frères et soeurs de la famille Pearson. Si l’an dernier c’était Kate qui héritait de l’épisode le moins intéressant, cette fois-ci c’est Kevin. En tout cas, même si Kate n’a pas encore eu droit à sa partie, je trouve que cet épisode n’est pas du tout ce que j’attendais. Son histoire donne ici l’impression d’être dispersée dans tous les sens et de ne jamais vraiment prendre racine. Peut-être car cela manque d’une thématique qui permet de réellement enraciner l’épisode, comme ils ont pu faire dans l’épisode précédent avec Randall. 

 

Ce n’est pas non plus un épisode catastrophique mais disons que l’on était en droit d’attendre un peu mieux non ? Dans l’ouverture de l’épisode, Kevin se plaint à M. Night Shyamalan du manque de conclusion à la nouvelle fin de leur film. La présence du réalisateur dans This is Us n’apporte rien de neuf et je trouve cela dommage. L’histoire de Kevin et Sophie et la dynamique qui anime les deux personnages aurait pu prendre une autre tournure que celle que l’épisode veut nous donner. Après une journée riche en émotions, ils vont enfin se mettre d’accord sur le fait d’être des amis ce qui va pousser Kevin à tomber dans les bras de… Madison. J’ai du mal à croire que la série ait enfin décidé d’apporter une suite à toute l’histoire amoureuse de Kevin car il était temps de le faire. Mais il n’y a pas encore de vraie finalité dépeinte dans cet épisode non plus, laissant une nouvelle fois des portes ouvertes pour la suite de la saison (ou de la série). 

 

This is Us démontre qu’elle a parfois du mal à venir à bout de certaines choses car elle aime trainer la patte. Sauf que dans le cas de Kevin, il faut aller de l’avant et peut-être oublier aussi tout ce que l’on a vu et éviter de répéter des schémas. On se retrouve alors au même endroit que dans l’épisode 16 de la saison 3. Et cela m’énerve ! Après, comme cela est fait dans les années jeunes de Kevin, il n’aime pas le changement ni même dire au revoir, donc l’histoire suit les préceptes de son personnages mais ce n’est pas une bonne façon pour faire réellement évoluer cette histoire non plus. Après tout, Kevin n’est plus un ado, c’est un adulte. Il serait grand temps pour lui de grandir. Du coup, c’est plutôt la partie dans le présent qui fonctionne dans cet épisode. Si Kevin est un personnage que j’aime beaucoup, c’est uniquement pour sa version dans le présent et pas vraiment ce que This is Us a pu faire avec lui dans le passé ici. 

 

Note : 5/10. En bref, un épisode en demi teinte qui a du mal à aller de l’avant. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article