Critique Ciné : Human Capital (2020)

Critique Ciné : Human Capital (2020)

Human Capital // De Marc Meyers. Avec Marisa Tomei, Maya Hawke et Liev Schreiber.

 

Ce n’est pas la première fois que le roman de Sephen Amidon est adapté au cinéma. En 2013 les italiens avaient adapté l’histoire sous le nom « Les Opportunistes » avec Valeria Bruni Tedeschi dans l’un des rôles titres. C’était un assez bon film pour que je m’en rappelle aujourd’hui. Je ne m’en souvenais pas tout de suite, mais en regardant cette nouvelle adaptation du roman, je me suis dit que j’avais déjà vu cette histoire. Je n’ai pas autant accroché à cette nouvelle adaptation que la première que j’ai pu voir mais l’ensemble a ses qualités et ses défauts. Le vrai problème c’est que le film sous estime complètement le talent de son casting et les sous exploite de façon assez désolante. Cela ne permet donc pas de construire totalement le récit comme quelque chose avec du suspense. Il manque donc un peu de folie dans la façon dont les personnages sont étudiés et présentés au fur et à mesure. Marc Meyers (My Friend Dahmer) apparaît alors ici comme un réalisateur indépendant qui tente d’offrir une vision propre, trop propre, à une histoire qui aurait probablement mérité un angle plus proche de celui des frères Coen par exemple.

 

Le destin de jeunes amoureux et de leurs familles respectives. Ne partageant pas la même classe sociale, deux jeunes gens vont entamer une relation amoureuse jusqu'à ce qu'un terrible accident se produit. Ce drame va réunir les deux familles malgré leur différence de niveau de vie.

 

Pour moi, l’histoire de Human Capital ressemble parfaitement à ce que l’on aurait pu voir dans Fargo (le film ou la série). Dès le départ il manque des éléments pour que Human Capital prenne réellement, notamment quand le serveur est renversé par la voiture au début du film. Il manque ici quelque chose qui nous investi dans l’histoire. Tout est alors rapidement installé, balayé, afin de mieux passer au reste de l’histoire : les personnages. Bien entendu les personnages sont intéressants et il y a de jolies qualités dans cette aventure, mais je m’attendais tout de même à ce que cela soit fait de façon légèrement différente, peut-être avec des personnages plus soignés, plus proches de ce que le film italien avait pu faire par le passé. Reste alors un joli casting, souvent mal exploité mais qui fait le boulot. Que cela soit Peter Sarsgaard, Marisa Tomei ou encore Liev Schreiber, tout le monde met la main à la pâte et cela s’avère fonctionner suffisamment pour que l’on n’ait pas l’impression d’avoir perdu son temps pour autant. 

 

Note : 5/10. En bref, cette nouvelle adaptation se défend mais elle a ses défauts. 

 

Suite à la pandémie de Covid-19, le producteur a décidé de sortir le film directement en VOD sur les plateformes américaines. Aucune nouvelle pour le moment quant à une date pour sa sortie en France. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article