Critique Ciné : The Banker (2020, Apple TV+)

Critique Ciné : The Banker (2020, Apple TV+)

The Banker // De George Nolfi. Avec Samuel L Jackson, Anthony Mackie et Nia Long.

 

Il est venu le temps du premier film produit par Apple. Sur fond de scandale d’agressions, The Banker avait été repoussé par Apple de nombreuses fois (et il a failli ne pas sortir et rester dans les cartons de la firme à la pomme). Sauf que The Banker devait être vu et raconte la genèse de deux afro-américains qui ont racheté des entreprises puis des banques afin de permettre aux afro-américains d’avoir des prêts immobiliers et devenir eux aussi propriétaire. C’est George Nolfi (Allegiance, La vengeance dans la peau) qui s’est chargé de l’adaptation de cette histoire vraie. La façon de retranscrire l’histoire est parfois très académique mais l’histoire est suffisamment passionnante pour faire de The Banker un film intéressant, surtout sur une partie de l’histoire des Etats-Unis qui n’avait jamais été relaté au cinéma. Il y a donc tout un tas de clichés qui viennent souvent ternir l’histoire. On retrouve tous les poncifs du bio pic et c’est justement là que The Banker échoue un peu à sortir du lot. George Nolfi ne fait rien d’exceptionnel dans sa façon de mettre le scénario en scène. 

 

Deux entrepreneurs afro-américains, Bernard Garrett et Joe Morris, défient les lois raciales, en vigueur dans les années 50 aux Etats-Unis, en recrutant un ouvrier blanc, Matt Steiner. Ils décident de l'installer à la tête de leur entreprise afin de développer leur business.

 

Le fait que le film utilise une narration classique ne permet pas à The Banker de réellement sortir du lot. Les personnages sont assez uniformes et les idées ne sont pas suffisamment développées pour faire mouche. Je pense que le but ici est de dire aux téléspectateurs que cette aventure est fascinante pour son rapport à l’histoire (nous sommes dans les années 60 aux Etats-Unis), mais moins dans sa façon d’être mise à l’écran. Tout est trop académique et l’ensemble a alors du mal à nous donner l’impression que l’on peut se forger sa propre opinion sur ce qui se passe à l’écran. Pour autant, The Banker nous offre tout de même un récit fort qui porte en partie le film de façon intelligente à de nombreuses reprises. Anthony Mackie, est sûrement la plus belle chose qu’il y ait dans ce film et qui lui permet de réellement faire sortir un peu de certains sentiers battus pendant que Samel L Jackson n’a pas grand chose à faire si ce n’est rester dans l’ombre à faire ce qu’il sait faire, sans briller pour autant. Nicholas Hoult de son côté a un peu plus à apporter mais le scénario, rempli de certains clichés du genre, ne lui permet pas non plus de faire de son personnage quelqu’un d’emblématique. 

 

Note : 5/10. En bref, un biopic classique, avec les clichés du genre. Intéressant malgré tout pour l’importance qu’il y avait de raconter une telle histoire. 

 

Date de sortie : 20 mars 2020 - Directement sur Apple TV+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article