Critique Ciné : The Way Back (2020)

Critique Ciné : The Way Back (2020)

The Way Back // De Gavin O’Connor. Avec Ben Affleck, Al Madrigal et Janina Gavankar.

 

Ces dernières années, on ne peut pas dire que Ben Affleck ait été très présent à l’écran. Mais il revient sur le devant de la scène dans ce drame il retrouve Gavin O’Connor qui l’avait déjà dirigé en 2016 dans le très sympathique Mr Wolff. Affleck incarne donc dans The Way Back un homme qui lui ressemble en partie et c’est peut-être pour cela que sa prestation dans le film est l’un des meilleures depuis un sacré bout de temps. On est face à un alcoolique qui perd tout dans sa vie, et qui a une occasion de remonter la pente en s’occupant d’une équipe de basketball dans un lycée. Le fait que l’acteur incarne aussi bien l’alcoolique donnerait presque l’impression que ce film ce n’est pas la thérapie de Jack Cunningham mais bel et bien celle de Ben Affleck. Le côté brillant de The Way Back traine dans ces petits moments de grâce qui semblent terriblement vrais (comme le moment où il se réveille et va chercher sa bière au frigo et tous les petits tics qui vont avec). Gavin O’Connor transforme alors The Way Back en une sorte de documentaire où Affleck brille, tout simplement. 

 

Une star du basketball a perdu sa femme et sa famille à cause de son addiction. Il a l'espoir de trouver sa résurrection en devenant le coach d'une équipe de basketball d'un lycée qui ne compte aucune victoire à son actif.

 

Entre le sous texte du film et la façon dont Affleck pénètre le personnage, The Way Back démontre rapidement qu’il y a quelque chose de fort là dedans et que ça peut prendre aux tripes par moment. Le film ne tombe pas dans le pathos que l’on retrouve généralement dans ce genre de films mêlant mélo et sport. On est ici loin de vouloir nous apitoyer sur le sort du héros (notamment en évitant de mettre Jack trop au fond du gouffre, ce qui aurait créé quelque chose de surréaliste). The Way Back démontre donc que les idées les plus simples (comme ici avoir une seconde chance de faire les choses bien) peut être vraiment fort et réussi quand le tout est construit de façon honnête. Et le film ne fait jamais défaut au téléspectateur. On pourrait presque imaginer Ben Affleck être nominé pour l’Oscar du meilleur rôle avec un tel rôle, un tel film. Notamment car O’Connor parvient à faire de son acteur un élément étonnant, que cela soit dans sa vie de tous les jours ou bien sur un terrain de basket. 

 

Note : 8/10. En bref, une surprise étonnante à laquelle je ne m’attendais pas. Ben Affleck est habité par un personnage qui lui sied bien. A voir. 

 

Suite à la fermeture des cinémas à cause de la pandémie de Coronavirus, Sony Pictures a décidé de mettre The Way Back à disposition sur les plateformes de VOD aux Etats-Unis au prix de $19,99.

Aucune décision n’a été prise quant à sa sortie en France qui devait encore être définie.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article