Critiques Séries : Amazing Stories - Histoires Fantastiques. Saison 1. Episode 1. The Cellar.

Critiques Séries : Amazing Stories - Histoires Fantastiques. Saison 1. Episode 1. The Cellar.

Amazing Stories - Histoires Fantastiques // Saison 1. Episode 1. The Cellar.

 

Faire un remake de la série de Steven Spielberg datant de 1985 n’est pas forcément une mauvaise idée. C’est Apple qui s’est collé à la production de cette nouvelle version chapeautée par Adam Horowitz (Once Upon a Time, Lost) et Edward Kitsis (Lost, Tron l’héritage). Pour ce premier épisode, on retrouve les éléments classiques de la série originale, mais il manque ici un petit élément de surprise qui ne parvient pas à mettre la série au niveau de la série originale. Le fait que la série ne modernise pas forcément l’original (dont Amazing Stories nouvelle génération reprend le visuel et le sentiment), et du coup ce n’est pas l’épisode de série le plus original du monde. La façon de raconter les histoires a changé au fil des années et le fait de donner à cette série une allure très 80’s sans la modernité narrative actuelle rend le récit d’une heure assez flasque par moment. « The Cellar » se repose sur une technique familière dans le fantastique : le voyage inattendu. Sam (incarnée par Dylan O’Brien) voyage dans le temps en 1919 et doit sauver une jeune femme d’un mariage forcé. Même la thématique de l’épisode est trop passée et peu originale, ce qui ne permet pas de réellement prendre part au récit. 

 

Reboot de la série anthologique culte des années 1980 créée par Steven Spielberg. A chaque épisode, le public est transporté dans des contrées où l'imaginaire et l’émerveillement se rencontrent, à travers le prisme des cinéastes, réalisateurs et scénaristes les plus talentueux du moment.

 

Là où The Twilight Zone a réussi à explorer des thématiques modernes dans ses aventures fantastiques, Amazing Stories reste coincée dans le passé, comme si ce premier épisode avait été tourné à la suite des précédents. De plus, la façon de nous dérouler l’histoire est sacrement prévisible, ce qui est bien dommage car en une heure on aimerait être très surpris. Le script de Jessica Sharzer est donc assez plat dont les personnages ressemblent à des vieux briscards d’un téléfilm Hallmark plus qu’à ceux d’une aventure fantastique comme celle que j’attendais. Sans parler des incohérences de l’histoire de « The Cellar », la série a énormément de mal à faire décoller un point de départ qui dans un sens aurait pu délivrer plus, notamment dans le registre de l’émotion qui est complètement absent. J’espère que les 4 autres épisodes seront à la hauteur des attentes qu’un tel revival peuvent créer. Même si Amazing Stories n’avait pas duré très longtemps dans les années 80, elle reste une série culte dans le monde des anthologies. 

 

Note : 4/10. En bref, une déception coincée dans une autre époque. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article