Critiques Séries : Beef House. Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : Beef House. Saison 1. Episode 1.

Beef House // Saison 1. Episode 1. Army Buddy Brad.

 

Adult Swim est la maison pour toutes les comédies qui aiment l’absurde et Beef House ne fait pas d’exception. Cette sitcom grotesque de Tim et Eric est parfaite pour nous embarquer dans l’esprit toujours plus tordu des créateurs. Eric Wareheim et Tim Heidecker ont toujours créé des objets étranges, bizarres et parfois même pas spécialement reluisants non plus. Il y a des lignes de dialogues qui parlent quand même de sperme dans ce premier épisode de Beef House, mais tout cela se vend plutôt bien avec l’absurdité et le côté complètement hystérique des personnages. Pour ce premier épisode, la série nous balance au milieu d’une intrigue très « Pascale » avec une casse aux oeufs. On a l’impression de voir des pédophiles dans leurs costumes jusqu’à la chute de l’épisode où les oeufs de la chasse aux oeufs sont cuit en omelette. Beef House ne prend pas le temps d’installer les personnages, une histoire particulière, ce qui fait que l’on est plongés directement la tête la première dans les conneries de Tim et Eric. 

 

Cinq hommes et une femme vivent sous le même toit. Entre Tim, le rockeur et Eric, le père au foyer nerveux, le quotidien est animé...

 

J’ai comme l’impression que « Army Buddy Brad » est un peu comme le troisième épisode d’une première saison, une fois passé l’introduction des personnages et une recherche de ton. Au delà de toutes les qualités que ce premier épisode peut avoir, je ne suis pas sûr que Beef House soit faite pour moi. Peut-être car l’angle choisi n’est pas celui que je préfère (le côté multi-cam peut devenir assez rébarbatif). Pourtant, la série enchaîne les sketchs les uns après les autres en aussi peu de temps. Il n’y a donc pas vraiment de moments pour s’ennuyer. Un peu comme tout ce que les deux créateurs ont pu faire par le passé, la série parvient à équilibrer la satire avec des éléments plus classiques que l’on peut retrouver dans des comédies déjà diffusées. Mais cela permet de créer un objet unique en son genre, qui ne plaira pas à tout le monde (comme la plupart des séries de Adult Swim, souvent destinée à être des objets bizarres). 

 

Note : 5.5/10. En bref, c’est drôle, satirique, mais peut-être pas trop ma tasse de thé pour autant. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article