Critiques Séries : Belgravia. Saison 1. Pilot (UK)

Critiques Séries : Belgravia. Saison 1. Pilot (UK)

Belgravia // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Julian Fellowes est de retour sur ITV. Après avoir créé le phénomène Downton Abbey, il revient avec Belgravia (ainsi qu’une série sur Netflix). Sauf que voilà, Belgravia vit clairement dans l’ombre de Downton Abbey et c’est bien le problème. Disons que même si Julian Fellowes parvient à faire le boulot demandé avec une telle série, il manque tout plein d’éléments qui avaient pourtant fait son succès par le passé. Peut-être que la faute de Belgravia est de chercher une fois de plus à faire une guerre des classes, cette fois-ci à l’époque de la bataille de Waterloo et de l’ère Victorienne. Cela reste pourtant le genre de séries idéales pour le dimanche soir. Mais en reprenant tout ce que l’on a pu voir dans Downton Abbey, je trouve que Belgravia est plus ou moins ce que l’on peut attendre d’une telle série. Je m’attendais à beaucoup mieux mais j’ai comme l’impression surtout que la série a du mal à sortir des vieux pots de Julian Fellowes. Je connais ce dernier pour une très belle série, mais j’aurais aimé qu’il apporte quelque chose de neuf ici. 

 

A la veille de la bataille de Waterloo, la famille de bourgeois Trenchard participe au bal donné par la comtesse de Richmond. Au cours de cette soirée, une série d'événements se déclenche et qui auront des répercussions des décennies après

 

Fort heureusement, il y a le casting qui est plutôt joli dans son ensemble pour nous faire apprécier un minimum cette adaptation de Belgravia, le roman du même nom de Julian Fellowes qui date de 2016. La série nous plonge donc comme sa précédente oeuvre dans un canevas social plutôt sympathique, mais qui aurait mérité d’être développé autrement. Peut-être en offrant un angle beaucoup plus original que celui que l’on a pu découvrir ici. 

 

Du coup, Belgravia n’est pas brillante comme je l’espérais. C’est souvent mauvais à cause du fait que cela veut absolument être une sorte de Downton Abbey 2.0. Les dialogues ne sont pas spécialement inspirés, et tout semble souvent trop moderne (plus que ce que la précédente série du créateur avait pu faire par le passé). Le fait que l’histoire ne soit pas aussi inspirée n’aide pas non plus, et la mise en scène n’est pas ce que j’ai vu de plus beau et bien fichu. Au final, Belgravia a quelques atouts (notamment Tamsin Greg) mais manque cruellement de surprises et se répètent en une heure de trop nombreuses fois. 

 

Note : 4/10. En bref, j’attendais beaucoup mieux de la part de Julian Fellowes.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article