Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 16. Episode 16.

Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 16. Episode 16.

Grey’s Anatomy // Saison 16. Episode 16. Leave a Light On.

 

C’est le grand jour du grand départ d’Alex Karev. Cet épisode joue sur l’émotion que la série sait créer grâce à de multiples flashbacks (même avec Izzie Stevens, ce qui ne fait que me rappeler à quel point elle me manque dans la série). Il n’y a jamais de bonne façon de dire au revoir à un personnage et je pense que c’est justement pour cela que j’ai encore ce départ en travers de la gorge. Rien ne pouvait réellement lui rendre justice mais l’épisode nous offre tout de même de quoi nous émouvoir de façon simple. La série ne fait pas de grandes envolées, mais juste un épisode sympathique qui sait comment reprendre la vie d’Alex dans la série des débuts à la fin. Alex décide donc de quitter tout le monde à Seattle pour retrouver Izzie et ses enfants dans le Kansas. Cela signe aussi la fin de la possibilité d’un retour d’Izzie dans la série. Le seul truc que l’on peut vraiment apprécier c’est le fait qu’il ait droit à un happy ending. Cela change de la disparition de George par exemple qui, lors de son départ de la série, avait été tué salement. On comprend alors que Izzie est la seule qu’il a toujours aimé et qu’il aimera toujours. Il a une famille, des enfants, et pourra jouer au cowboy dans le ranch qu’ils ont dans le Kansas. 

 

Heureusement que Justin Chambers a tout de même accepté de faire la voix off des lettres qu’il a envoyé dans cet épisode car je ne pensais pas qu’il reviendrait, ni par la voix, ni par sa présence physique. C’est donc une agréable surprise. La série revient en flashback sur la relation entre Alex et Meredith (c’est sûrement le meilleur passage de l’épisode), entre Alex et Jo et entre Alex et Bailey. Si j’aime bien la relation entre Jo et Alex, cela n’a jamais été ma préférée. La façon dont Alex brise le coeur de Jo en lui avouant qu’il aime Izzie ne fonctionne pas.  Je m’attendais à être touché par le tout mais rien de ce qui se passe avec Jo a réussi à m’émouvoir contrairement à Meredith et Bailey dont les moments partagés dans cet épisode font remonter des souvenirs des débuts de la série et ce sont de beaux souvenirs. Cet épisode est imparfait, il cherche à apporter une jolie conclusion, mais il manque un petit truc, notamment dans la construction de la saison car rien n’a réellement été préparé en amont et ce départ tombe alors un peu comme un cheveu sur la soupe. 

 

Note : 7/10. En bref, comme Grey’s Anatomy sait le faire, elle sait m’émouvoir. L’épisode est imparfait mais Alex Karev me manquera terriblement. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

vts 06/03/2020 16:55

Vraiment dommage de ne pas avoir fait tourné de nouvelles scènes à Alex et Izzie