Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 4.

Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 4.

Homeland // Saison 7. Episode 4. Chalk One Up.

 

La visite du Président en Afghanistan était forcément un élément qui se doit de tourner l’histoire de la saison autrement. C’est à la fin de cet épisode que Homeland décide de nous révéler son plus gros twist, bien qu’un brin prévisible. Avec la visite du Président, on s’attend à ce qu’il se passe quelque chose mais l’épisode prend un chemin intéressant afin de nous conduire vers ce que la saison veut nous conter et c’est une très bonne nouvelle. Pourtant, une bonne partie de ce qui se passe dans cet épisode est là pour remplir le temps (dans l’un des épisodes les plus courts de l’histoire de Homeland) comme les fausses pistes et les aventures de Carrie qui aime bien encore une fois se mêler de ce qui ne la regarde pas. 

 

Samira Noori est un personnage qui n’a pas de grand intérêt mais Carrie aime se mêler des affaires des autres et va donc s’immiscer dans les histoires familiales du personnage. J’espère que tout cela servira la saison et que cela ne servira pas que de leurre une fois de plus pour nous emmener où il n’y a rien à raconter pendant que tout ce qui est intéressant se trame ailleurs. 

 

Le Président veut signer la paix, rapatrier tout le monde sur le sol américain. C’est pour cela qu’il se déplace en Afghanistan. Si Beau Bridges s’impose plutôt bien, il est surtout là pour le face à face intéressant avec Carrie. Cette dernière est remerciée par le Président, pour une fois. Je ne suis pas sûr que Homeland aurait écrit un truc pareil si ce n’était pas la dernière saison de la série car Carrie reste un personnage de l’ombre qui n’a jamais cherché la célébrité ou d’être remerciée pour ses services. De plus, tout cela permet aussi à Carrie d’avoir un allié alors que tout le monde n’a de cesse de douter d’elle depuis le début de la saison. 

 

Au sommet de tout ça reste la fin de l’épisode qui fait « boom » et qui relance alors les hostilités pour la suite de la saison. Je me demande ce dont la seconde partie sera faite mais j’ai déjà hâte de le découvrir. En espérant juste que ces deux années sans Homeland à l’écran permettent aussi de prouve que les scénaristes ont bien travaillé car pour le moment il y a déjà eu mieux dans la série. 

 

Note : 7/10. En bref, les changements s’opèrent dans un épisode court mais plus rythmé. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article