Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 7.

Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 7.

Homeland // Saison 8. Episode 7. Fucker Shot Me.

 

La série n’a presque plus beaucoup de temps avant de conclure son récit alors une fois de plus, ce sont les éléments les plus importants qui sont mis en avant; Notamment quand le passé de Carrie Mathison revient mettre le bazar dans sa vie. Une grande partie de cette saison manquait un peu de finalité dans ce qu’elle a entrepris. Disons que cela ressemble en grande partie à un nouveau chapitre de la vie de Carrie, avec tout ce que l’on a déjà vu par le passé remixé dans une nouvelle aventure. Le fait que des personnages du passé reviennent (Haissam Haqqani ou Tasneem Qureshi) n’était pas ce qu’il y avait de plus intéressant au premier abord mais « Fucker Shot Me » donne enfin un sens à tout cela, pour Carrie et l’histoire de la saison.

 

Du côté de Saul, ce dernier continue de faire ce qu’il aime faire. Et ce n’est pas étonnant dans le sens où il fonctionne comme Carrie. Il a été le mentor de cette dernière donc il peut comme elle ne pas trop se soucier des autorités afin de faire ce qu’il veut pour arriver au bout de ses actions. Car Saul comme Carrie ont au final souvent raison. Saul doit alors se tourner vers des alliés qu’il n’aime pas vraiment, comme Latif et Tasneem, qui il y a quelques épisodes de ça avaient tenté de tuer Haqqani. 

 

Si Hayes annonce que le corps du président sera ramené sur le sol américain pour un enterrement est intéressant, c’est uniquement car la femme de Warner, maintenant veuve, a compris ce que l’on sait déjà depuis un bout de temps : il n’y a pas de corps à ramener sur le sol américain car Hayes est le responsable de la mort de Warner. Tout cela est fait pour que Haqqani soit l’accusé. On se rapproche une nouvelle fois de ce que 24 a déjà fait par le passé, mais de façon ici totalement différente car nous ne sommes pas sur le sol américain durant la plupart du temps, mais à l’étranger. Carrie de son côté cherche à sauver Max et cela ne va faire que l’amener à un face à face avec son passé. Quoi qu’il en soit, ces derniers épisodes sont efficaces et changent un peu la donne dans ce dernier chapitre de l’historie de Homeland. 

 

Note : 8/10. En bref, à certains moments je me dis que Homeland me manquera un peu tout de même. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article