Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 8.

Critiques Séries : Homeland. Saison 8. Episode 8.

Homeland // Saison 8. Episode 8. Threnody(s).

 

Cet épisode ne fait pas dans la dentelle. Il élimine deux personnages et installe le climat qui sera celui de la fin de la série. Il y a toujours l’ombre de 24 qui est en train de planer au dessus de cet épisode, comme une sorte de façon de nous dire à quel point Homeland peut être une bonne série quand elle se rappelle de ses racines de thriller. L’épisode précédent installait déjà petit à petit ce que cet épisode poursuit : Carrie va devoir faire face à tout ce qu’elle a pu faire durant la série, et elle n’aime pas forcément ce qu’elle voit d’elle. Si l’épisode précédent était finalement plutôt soft, dans cet épisode Max est assassiné de sang froid et laissé pour mort dans un désert brulant. Carrie peut se rendre compte que toutes les relations de travail qu’elle a pu avoir (sauf Saul) sont désormais décédées et pas dans les meilleures circonstances. 

 

Max n’est pas le seul personnage à décéder dans cet épisode puisque nous avons aussi Haqqani. Sauf que dans le cas de ce dernier (bien qu’il soit innocent), c’était prévisible et prévu depuis l’épisode précédent lors de son arrestation. La façon dont Homeland parvient à faire une critique acerbe des puissants qui sont capables de tuer tout et n’importe qui afin de sauver leur honneur c’est violent. Haqqani n’a jamais été un personnage que j’ai énormément aimé, mais la série a aussi un don pour l’humour avec nous quand Haqqani, après s’être fait tirer dessus se relève. J’ai eu l’impression de voir une sorte de cartoon ou alors de mythe religieux qui ne fait penser à Messiah (et sincèrement.. vu l’annulation de la série, cela ne fait encore plus mal au coeur).

 

Carrie n’a pas grand chose à agiter dans cet épisode, ce qui est dans un sens assez problématique. Après tout, Homeland c’est la série de Claire Danes. Mais elle a l’occasion malgré tout de faire quelques scènes sympathiques avec un brin d’émotion comme l’actrice sait en faire. Je ne sais pas de quoi la fin de la série sera faite mais la remise en question de Carrie est intéressante et pourrait alors donner de bonnes choses pour la fin. 

 

Note : 6.5/10. En bref, Homeland installe la fin de la série. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article