Critiques Séries : Into the Dark. Saison 2. Episode 6. Crawlers.

Critiques Séries : Into the Dark. Saison 2. Episode 6. Crawlers.

Into the Dark // Saison 2. Episode 6. Crawlers.

 

Pour la St Patrick, Into the Dark nous plonge dans un univers de qui pourrait faire penser aux Tommyknockers sous exta. Alors que tout le monde se bourre la gueule durant ce jour spécial, trois personnages vont devoir s’allier afin de sauver l’université de la ville d’une invasion d’aliens changeant de corps. On a alors l’impression de voir une sorte de Zombieland avec des aliens et cela fonctionne à de nombreuses reprises grâce à une intrigue diluée de façon intelligente et des personnages qui parviennent à jouer le jeu. C’est Brandon Zuck (Stay, Goodbye Blue Sky) qui s’est chargé de mettre ce bordel en scène et je dois avouer qu’il s’agit de l’un des épisodes les plus fun que j’ai pu voir durant toute la série. 

 

Cette saison 2 de Into the Dark a réussi à écouter les problèmes de la première saison alors que globalement il y a moins de mauvais épisodes que l’an dernier. Cela ne veut pas dire que cet épisode est sans défauts mais il est plus amusant et efficace que tout un tas d’épisodes précédents. Blumhouse a de toute façon réussi à faire des films et séries ridicules alors autant profiter de Into the Dark quand elle sait s’y prendre. L’intrigue est installée par une narratrice qui nous conduit au milieu d’un univers pop où tout part rapidement en sucette. 

 

Le vrai problème de « Crawlers » est probablement le manque d’interactions  avec les aliens, ou le manque de personnages qui étaient des aliens depuis le début. Du coup, l’épisode passe d’un évènement traumatisant qui change la vie des personnages à un truc complètement bordélique où le scénario avance un peu en roue libre. « Crawlers » est donc suffisamment réussi aussi grâce à son casting. Les deux actrices principales permettent d’entrer dans l’aventure sans problème pendant que le casting secondaire s’avère passable (mais disons que c’est le minimum requis dans un film d’horreur habituellement). Sans se prendre au sérieux plus qu’il n’en faut, Into the Dark prouve donc ici qu’elle a des idées qui peuvent donner lieu à de bons épisodes. J’ai hâte de voir la fête des mères.

 

Note : 6/10. En bref, un épisode fun et amusant qui parvient à donner à la série une allure différente. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mike 15/03/2020 19:53

Eh bien, uni au personnage. Même si l'acteur lui-même est un peu fou. C'est incroyable de voir comment ils ont réussi à représenter une image aussi complexe. C'est devenu un sex-symbol