Critiques Séries : Stateless. Saison 1. Episodes 1 et 2. (Australie)

Critiques Séries : Stateless. Saison 1. Episodes 1 et 2. (Australie)

Stateless // Saison 1. Episodes 1 et 2. 

 

Nouvelle série australienne de ABC, Stateless s’inspire de l’histoire vraie de Cornelia Rau. L’une des grnades forces de cette série et qui donne envie de la découvrir c’est tout de même son casting : Cate Blanchett, Yvonne Strahovski et Dominic West. Un sacré question ambitieux pour une série ambitieuse. Créée par Tony Ayres (Glitch), Cate Blanchett (Heartland) et Elise McCredie (Nowhere Boys), la série nous plonge dans un univers qui s’avère plutôt solide au départ. En organisant la série afin de développer le point de vue de plusieurs personnages, Stateless parvient à créer quelque chose d’assez complet sur la situation. Je ne connais pas l’histoire de Cornelia Rau, mais c’est un sujet important qui permet de parler d’un sujet qui reste très actuel sur le contrôle des frontières. Le premier épisode est surtout là pour mettre en place l’histoire mais le tout est fait de façon intelligente et soignée afin d’installer les lieux et les personnages de façon à ce que l’on se prenne au jeu de l’histoire. 

 

Quatre étangers se retrouvent coincés dans un centre de détention pour immigrés australien. Chaque personnage aborde les contradictions de la protection et du contrôle des frontières de son point de vue.

 

Stateless c’est aussi une façon de dépeindre les conditions de détention des immigrants. Ici en Australie. Rapidement on les personnages sont arrêtés et les conditions ne sont pas celles du meilleur des palaces. Nous suivons le destin de quatre étrangers dont les histoires personnelles sont complètement différentes. La mise en scène ressemble énormément à ce que l’on peut souvent voir dans les séries australiennes (notamment Glitch à laquelle la réalisatrice a participé). On suit les différents destins au travers de ces deux premiers épisodes et je trouve cela assez palpitant. Le fait que chacun des personnages ait une histoire personnelle différente permet là aussi de donner des points de vue passionnants. De plus, Stateless parvient à créer une vraie narration qui nous plonge dans une série à la psychologie riche en émotions et tous les éléments que cela peut amener avec. Je ne sais pas trop quoi attendre de la suite mais je suis déjà complètement accroché à ces deux premières aventures avec l’envie frénétique de voir la suite.

 

Note : 7.5/10. En bref, passionnant et aux émotions riches autour d’une histoire très actuelle et intelligente. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article