Critiques Séries : The Outsider. Saison 1. Episode 9.

Critiques Séries : The Outsider. Saison 1. Episode 9.

The Outsider (2020) // Saison 1. Episode 9. Tigers and Bears.

 

Quoi de mieux qu’un petit cliffangher sympathique pour nous conduire vers le dernier épisode de la saison ? C’est donc ici un épisode à la fois assez silencieux mais terriblement dense et efficace. Un peu comme l’épisode précédent d’ailleurs, qui forçait sur le récit afin de lui faire dire des choses jusqu’au moment où tout doit exploser. Cet épisode est brillant et Charlotte Brändström, la réalisatrice (Madam Secretary, The Witcher) apporte quelque chose de fascinant là dedans. Ajoutez à cela un scénario méticuleux, qui n’oublie aucun détail de la saison et permet alors de constituer ce qui sera le dernier épisode de la saison. 

 

Les dix dernières minutes de l’épisode sont clairement les meilleures de « Tigers and Bears » alors que le reste est surtout là pour tout mettre en place pour la fin. La série utilise ici la tension qu’elle sait créer de façon judicieuse afin de bâtir petit à petit ce qui sera cette fin étonnante. La tension se construit par de petites scènes comme quand Jeannie a presque écrasé un joggeur au début de l’épisode. C’est avec ce genre de petits moments que l’épisode montre une vraie tension étonnante qui s’avère être plus efficace que l’on ne pourrait l’imaginer au premier abord. 

 

Dans la mise en scène, la réalisatrice nous montre avant que cela n’arrive ce que Seale s’apprête à faire. Alors que ce dernier réalise petit à petit ce qu’il a fait, que la panique de Claude n’a de cesse de grandir et que tout prend alors une tournure différente et étonnante. Avec le carnage que la série nous offre, il n’y a pas de retour en arrière possible. La façon dont tout est fait pour à la fois nous surprendre et nous dire avant ce qui va se passer me fascine. Le pauvre Alec ne méritait pas cela, mais je me demande justement ce que cela aura comme conséquences sur le dernier épisode. Il n’y a pas qu’un seul coup de feu, la série décide cependant après Alec de passer l’écran en noir total, sans nous dire ce qui se passe réellement. Si l’on suppose que Ralph et Holly vont s’en sortir, j’ai hâte de voir ce qu’ils ont en stock. Le twist est inattendu mais permet de donner l’envie de voir la fin rapidement. 

 

Note : 9.5/10. En bref, encore un brillant épisode de The Outsider qui vaut presque que pour ses dix dernières minutes mais l’écarlate de la tension est tout aussi fascinante. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article