Critiques Séries : The Plot Against America. Mini-series. Part 3.

Critiques Séries : The Plot Against America. Mini-series. Part 3.

The Plot Against America // Mini-series. Part 3. 

 

Après l’élection du Président le plus fasciste aux Etats-Unis, The Plot Against America se doit de conter la suite des aventures de nos personnages (et le moins que l’on puisse dire c’est que la série n’a pas perdu de son entrain). La série met en scène ce que l’élection de Lindbergh a pour conséquences et notamment la montée de la xénophobie. La scène d’ouverture de cet épisode se déroule dans un cimetière juif où des croix gammées ont été peintes sur les tombes. C’est un moment fort même si ce n’est pas historique (après tout, ce genre de profanations a déjà eu lieu à de nombreuses reprises dans notre monde). 

 

Les Roth partent cette semaine en voyage, un voyage qui était prévu bien avant l’élection de Lindbergh. Grâce à l’aide de Mr Taylor ils vont même pouvoir visiter la ville sous le meilleur des angles, tout en ayant une expérience qui démontre à quel point cette élection a bouleversé le pays. L’hôtel que les Roth avaient réservé des mois en avance les informe qu’ils se sont trompé et vont donc les virer, purement et simplement. Tout cela avec l’aide des forces de police. Ce point de vue est intéressant car il permet à The Plot Against America de mettre rapidement le téléspectateur dans le bain de ce qui se passe en créant un contexte réaliste et surtout visuel. Quand Herman dit tout haut et tout fort que Roosevelt aurait dû gagner l’élection, alors il se fait insulter. 

 

C’est pour le moment la première fois que The Plot Against America met réellement en scène les conséquences de l’élection de Lindbergh. Il faut avouer que l’épisode précédent ne pouvait pas le faire puisqu’il s’est achevé sur l’élection du nouveau Président. Tout cela permet donc de créer une vraie histoire fascinante sur ce nouveau monde dans lequel les Roth vont devoir vivre, et les américains par la même occasion. Le fait que le voyage à Washington soit donc aussi importante dans cet épisode (elle monopolise les vingt dernières minutes de cet épisode) permet aussi de donner envie de voir la suite, et rapidement. C’est un grand moment qui permet de marquer aussi un changement dans la narration. 

 

Le reste de l’épisode se concentre sur une expérience différente post-élection, celle de deux membres de la famille Levins. Après avoir embarqué pour le Canada, Alvin est désormais en Europe. Ce n’est pas ce que j’ai préféré dans cet épisode mais le point de vue est différent et intéressant là aussi. Pendant ce temps, nous suivons les aventures d’Evelyn, bien plus intéressantes et efficaces. 

 

Note : 9/10. En bref, rien que pour les vingt dernières minutes cet épisode est brillant. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article