Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 10. Episode 10.

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 10. Episode 10.

The Walking Dead // Saison 10. Episode 10. Stalker.

 

Et c’est reparti pour un tour. Après un épisode précédent dense et palpitant, notamment car la série revenait aux sources de l’horreur, The Walking Dead reprend le tout de façon plutôt intelligente sur fond de home invasion à Alexandria. L’idée de revenir aux sources de l’horreur dans la série est une occasion en or de changer un peu la dynamique de al série et de créer des épisodes plus intenses. 

 

A la fin de l’épisode quand Alpha et Daryl se retrouvent tous les deux blessés, et que Lydia apparaît, je m’attendais à ce qu’il y ait quelque chose d’intéressant à faire ressortir de tout ça. Notamment que Lydia n’ait pas de compassion pour sa mère, mais le moment passe, Lydia laisse sa mère et aide Daryl afin de lui sauver la vie. De ce fait, la série ne tue pas Alpha des mains de Lydia (ce qui aurait été fascinant sur bien des points et aurait permis à la série de nous envoyer vers la fin de la saison de façon sensationnelle). Par le passé The Walking Dead a déjà pu tuer des personnages importants, mais ce temps semble révolu. Daryl et Alpha restent donc en vie et Beta revient dans sa tribu. Bien qu’il y ait quelques morts chez les habitants d’Alexandria, peu de choses ont su me surprendre ici au delà de l’influence horrifique qui permet de garder l’intensité de la série intacte (et donc de ne pas nous endormir). 

 

Mais quand j’espère quelque chose de neuf de la part de The Walking Dead, j’ai toujours l’impression qu’ils sont incapables de le faire. Ils ne veulent pas oser, peut-être aussi car s’ils éliminent Alpha, ils ont peur de ne pas avoir quelqu’un sur qui se reposer (mais nous avons toujours Negan dans les parages pourtant et ce dernier pourrait bien reprendre le flambeau). Grâce à une mise en scène plus soignée et intelligente, The Walking Dead garde alors le cap ici dans sa façon de créer de la tension et de l’efficacité dans la mise en scène. Cela change de ce que l’on a pour habitude de voir et c’est plutôt rassurant pour bien des raisons. Le fait que tout soit ici tourné comme un bon film d’horreur vient alors soutenir ce que je disais dans l’épisode précédent et du fait que The Walking Dead a toujours été meilleure quand elle décide de remettre sur le devant de la scène ses racines horrifiques. 

 

Note : 6/10. En bref, une fois de plus en embrassant ses racines horrifiques, The Walking Dead sauve sa peau. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article