Critiques Séries : TWIN. Saison 1. Pilot (Norvège)

Critiques Séries : TWIN. Saison 1. Pilot (Norvège)

Twin // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Des jumeaux. Deux vies différentes. Un meurtre. Voilà le point de départ de Twin. C’est une belle occasion de retrouver Kristofer Hivju (vu dans Game of Thrones et qui actuellement combat le coronavirus) dans un rôle complètement différent. Les norvégiens continuent d’avoir des idées originales pour leurs séries, surtout dans le genre des polars alors que Twin change la donne avec un simple twist de départ réussi. C’est Kristoffer Metcalfe (Alors baller) dont c’est la première création originale qui nous fait cette proposition à laquelle je ne m’attendais pas forcément. Présentée l’an dernier au Festival Série Mania à Lille, je mets enfin la main dessus. La série s’installe petit à petit, sans faire de vagues, dans un décor merveilleux qu’est celui des îles Lofoten. Ces décors norvégiens permettent de se plonger plus facilement dans l’ambiance froide du pays mais aussi du crime qui nous importe ici. On retrouve également la narration des séries scandinaves, ce qui n’enlève rien au charme de Twin, bien au contraire, cela ne fait que renforcer l’ensemble de façon plutôt intelligente. 

 

Vivant sur les îles Lofoten, archipel norvégien au nord du cercle polaire, Erik n'a pas vu son jumeau Adam depuis 15 ans. Alors qu'il a tout perdu, Erik tente de reprendre contact avec son frère à qui tout réussit mais ce dernier le rejette. Erik et Ingrid, la femme d'Adam, tuent par accident Adam. Pour couvrir le meurtre et sauver la famille de son frère, Erik va devoir prendre l'identité d'Adam.

 

Il faut attendre la moitié du premier épisode pour que la série montre un peu plus ce qu’elle va réellement nous dévoiler petit à petit. Erik emmène le corps de son frère au large dans les dernières minutes de l’épisode avant que la suite ne prenne le relai. Dans le registre des séries à suspense, Twin emprunte à pas mal de séries de genre, tout en créant sa propre ambiance et son propre récit. L’idée de changer d’identité est forcément quelque chose qui donne un charme à la série et surtout un angle assez original. Sauf que tout ce qui aurait pu se dérouler comme d’autres séries scandinaves qui ont la même ambiance et le même ton, se trouve être beaucoup plus intéressant. Ajoutez à ce thriller quelques décors magnifiques et vous avez une série bien plus étonnante que l’on imagine. On peut largement supposer que la suite de la série va nous offrir tout un tas de révélations (et potentiellement des gens qui vont avoir des doutes sur le fait que le « nouveau » Adam est réellement Adam…) mais tout cela je le laisse au second épisode que je m’apprête à regarder…

 

Note : 6.5/10. En bref, une introduction soignée à une série qui promet de bousculer un peu le genre. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article