Critique Ciné : Bad Education (2020, HBO)

Critique Ciné : Bad Education (2020, HBO)

Bad Education // De Cory Finley. Avec Hugh Jackman, Allison Janney et Geraldine Viswanathan.

 

HBO aime les téléfilms sur les scandales et avec le film Bad Education (qu'ils ont acheté au festival de Toronto) elle nous plonge dans un scandale de l’école publique américaine. On retrouve alors le style HBO visuel, mis ici en scène par Cory Finley (Pur-sang) dans une histoire de crime en col blanc assez fascinante pour tenir la longueur. L’intelligence de Bad Education est sa capacité à développer intelligemment avec temps les dynamiques interpersonnelles dans le système de l’école publique américaine. Frank et Pam sont dans un premier temps dépeint comme des gens qui n’ont que leur travail dans la vie, qui sont mariés à leur boulot. Tout cela jusqu’au moment où des gens vont commencer à fouiller petit à petit dans les finances de l’école et découvrir des irrégularités. Pam dans un premier temps (qui paye à toute sa famille des choses grâce à l’argent de l’école), Frank dans un second temps (qui s’est payé 30 000 dollars de pressing dans sa carrière sur le dos de l’école !). Avant même que l’on nous le dise, on sent que Frank a une double vie et la révélation se fait au travers d’un ancien élève à lui. Je dois avouer que cette révélation est humaine et touchante. 

 

Frank Tassone et Pamela Gluckin règnent sur un district scolaire prisé de Long Island. Leurs établissements génèrent des records d'admission. Bientôt, un scandale de détournement de fonds d'écoles publiques menace tout ce qu'ils ont construit. Frank est obligé de maintenir l’ordre et le secret par tous les moyens...

 

Bad Education évolue de façon intelligente dans sa façon de déconstruire le château de cartes qui s’est monté au fil des années. C’est captivant car Bad Education se transforme rapidement en une sorte de thriller où tous les éléments s’entrecroisent petit à petit. Hugh Jackman délivre alors l’une de ses prestations les plus intéressantes de ces dernières années. Il est clairement au centre de cette mosaïque étonnante, délivrant une palette d’émotions intéressantes. Frank est un personnage manipulateur qui est capable de tout pour redorer son image et c’est ce qui rend Bad Education fascinant et Hugh Jackman parfait dans le rôle. Je dirais que c’est une sorte de synthèse parfaite de tout ce que l’acteur a pu nous offrir au fil des années au cinéma. L’acteur est charismatique, attachant mais aussi fascinant dans sa façon d’incarner quelqu’un qui a profité des autres et manipulé tout le monde. Je ne connaissais pas ce scandale mais je dois avouer qu’il y avait réellement de quoi faire une histoire et ce thriller de crime en col blanc était le film parfait pour un dimanche après-midi pluvieux.

 

Note : 8/10. En bref, une affaire qui m’était inconnue et qui s’avère ici soignée où Hugh Jackman est la cerise sur le gâteau. 

 

Date de sortie : 25 avril 2020 - Directement sur HBO. Prochainement sur OCS en France.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article