Critique Ciné : Des Hommes (2020)

Critique Ciné : Des Hommes (2020)

Des Hommes // De Jean-Robert Villet et Alice Odiot. Documentaire.

 

Comment humaniser la prison en France ? C’est un travail compliqué que Des Hommes fait de façon étonnante. Ce film brut et poignant nous offre un regard sur la prison comme on ne le voit nulle part ailleurs. Les deux réalisateurs ont pu filmer au plus près les détenus, dans leurs cellules notamment, rendant le tout d’autant plus intimiste et ainsi touchant. Après un documentaire sur deux femmes qui avaient été emprisonnées aux Baumettes à Marseille, les réalisateurs ont alors voulu faire un documentaire au coeur même de la dite prison, cette fois-ci dans sa version masculine. Dans les témoignages qu’ils vont recueillir, il y a des moments particulièrement terribles où l’on parle de la loi du plus fort pour s’en sortir, de fabrication de couteau pour sauver sa propre vie. C’est violent mais justement c’est aussi ce qui fait de ce film un film authentique et intéressant. Il creuse aussi au plus près la vie de ces détenus, leur vie (pour certains entre deux peines de prison). Les documentaires qui pénètrent dans les prisons sont très rares contrairement aux films sur le milieu carcéral qui se veulent réalistes (Dog Pound, Un prophète, etc.). 

 

25 jours en immersion dans la prison des Baumettes. 30 000 mètres carrés et 2 000 détenus dont la moitié n’a pas 30 ans.

Une prison qui raconte les destins brisés, les espoirs, la violence, la justice et les injustices de la vie. C’est une histoire avec ses cris et ses silences, un concentré d’humanité, leurs yeux dans les nôtres.

 

Pour autant, Des Hommes filme les Baumettes de façon assez lisse. Censée être la prison la plus insalubre d’Europe, on ne retrouve pas vraiment le côté sale et délabré de la prison (sûrement ce qui a permis aux images de sortir de la prison aussi, il a fallu faire des concessions). Pour autant, le destin de ces détenus fait la force de Des Hommes et nous donne une vision totalement différente de l’univers carcéral. Ces hommes nous offrent des moments d’émotion, de larmes, de silences, mais aussi une humanité qui peut faire la vraie force de ce récit à coeur ouvert. En partageant la cellule de tous les prisonniers qui ont accepté d’être filmé on a une vision différente de ce monde. On côtoie ici l’ennui, la peur, la solitude de tous ces personnages. Car tout le monde le vit pas son emprisonnement de la même façon, entre les longues peines (grand banditisme) ou les plus petites (la petite racaille qui vend des barrettes en somme). Des Hommes est donc un film plutôt réussi sur cet univers qui nous permet de voir autrement la prison. 

 

Note : 6.5/10. En bref, un documentaire brut et poignant sur la prison la plus insalubre de France. 

 

Date de sortie : 19 février 2020

Des Hommes fait partie des films dont le CNC a autorisé la sortie anticipée sur la chronologie des médias suite au coronavirus.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article