Critique Ciné : Gretel & Hansel (2020)

Critique Ciné : Gretel & Hansel (2020)

Gretel & Hansel (2020) // De Oz Perkins. Avec Sophia Lillis, Sammy Leakey, Alice Krige et Jessica De Gouw.

 

Hansel et Gretel est l’un de mes contes préférés des frères Grimm. J’étais donc curieux de découvrir cette nouvelle adaptation moderne de ce conte fascinant et de sa sorcière à la maison de sucre. Ce n’est pas l’histoire la plus facile à adapter en évitant de tomber dans le conte trop Disney. Avec cette nouvelle adaptation, Rob Hayes (Chewing Gum) au scénario et OZ Perkins (February) à la mise en scène cherchent à nous raconter un récit de l’occulte avec une sorcière, un festin (et une révélation sur ce festin plutôt réussie) et une aventure qui s’inspire en détournant le récit original. J’ai toujours été fasciné par le genre de l’occulte dans le monde de l’horreur car c’est un bon moyen de créer de la tension, tout en restant assez maigre sur les révélations. Car l’occulte permet de ralentir la narration tout en conservant le côté flippant de l’aventure que l’on a sous les yeux. Visuellement, il y a quelque chose de très intéressant qui me ramène à des films comme Suspiria (le remake de Luca Guadagnino) ou quelque chose de plus proche d’un film comme La montagne sacrée avec des tons ocres et pâles à la fois. Il faut bien avouer que la photographie est plutôt jolie et qu’elle participe à l’appréciation que l’on peut avoir de Gretel & Hansel. 

 

Une jeune fille conduit son petit frère dans une forêt sombre à la recherche de nourriture et d'un travail. Ils vont rencontrer une sorcière terrifiante.

 

Si esthétiquement parlant c’est donc rondement bien mené, Gretel & Hansel souffre tout de même de certaines influences du monde horrifique qui préfère la lenteur du récit à son rythme. Certains passages sont parfois trop longs et la contemplations, bien qu’elle permet de créer et de placer ici un ton et une ambiance, ne fonctionne pas à chaque reprise. Certaines scènes dans les bois par exemple au début du film auraient méritée d’être écourtées. On retrouve Sophia Lillis (Sharp Objects, Ça) dans le rôle de Gretel. Elle s’en sort plutôt bien et parvient même à transformer ce personnage que je connais depuis ma plus tendre enfance. J’ai même fait de nombreux cauchemars autour de ce conte (et je me souviendrais toujours de la façon dont j’avais imaginé la maison de sucre et la sorcière lorsque j’ai lu pour la première fois le récit). Hansel de son côté n’est pas le personnage le plus animé de l’histoire. C’est le petit frère qui suit sa grande soeur et qui a une envie : manger. Plutôt que d’être une adaptation trait pour trait d’un conte, Gretel & Hansel est donc ici plus original et en sortant des sentiers battus parvient à être réussi. 

 

Note : 6.5/10. En bref, un monde bien construit et original, avec de belles influences et une Gretel plutôt convaincante. 

 

Sorti le 31 janvier 2020 au cinéma aux Etats-Unis puis le 7 avril 2020 en VOD, aucune date n’a pour le moment été donnée pour une sortie en France. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article