Critique Ciné : Le Goût du Vin (2020, Netflix)

Critique Ciné : Le Goût du Vin (2020, Netflix)

Le Goût du Vin // De Prentice Penny. Avec Mamoudou Athie, Courtney B. Vance et Niecy Nash.

 

Parler des maîtres sommeliers est un sujet peu (voire jamais) traité au cinéma, tout en sachant qu’il n’y en a que 230 dans le monde entier. Ajoutez à cela le fait que le héros est afro-américain et vous avez un film touchant bien que modeste dans sa globalité. Notre héros ne veut pas vraiment reprendre le restaurant de barbecue familial et préfère devenir maître sommelier. Prentice Penny (Brooklyn Nine-Nine, Happy Endings) change ici de registre et nous délivre une histoire qui m’a tout de suite donné envie pour la simple et bonne raison que je suis un très grand amateur de vin. Pour autant, Le Goût du Vin n’est pas un film exceptionnel mais il ne cherche jamais à l’être. C’est peut-être aussi l’une des raisons pour lesquelles ce film fonctionne, car il ne cherche pas à être parfait, simplement à raconter avec ses mots et ses histoires une aventure dans le monde du vin. Au delà du vin, Le Goût du Vin ajoute forcément des éléments plus attachants comme une relation amoureuse et la relation entre son héros et son père, ce qui ajoute plusieurs dimensions à la narration. 

 

Un jeune homme poursuit son rêve de devenir maître sommelier contre l'avis de son père qui souhaite le voir reprendre le restaurant familial de barbecue.

 

Grâce à une durée qui ne cherche pas à étirer le récit plus qu’il ne faut, Le Goût du Vin reste efficace. On n’a pas le temps de s’ennuyer, surtout que Le Goût du Vin ajoute à tout ce qu’il nous conte quelque chose de plus riche encore. En effet, le film parle aussi de différents degrés de racisme, du problème socio-économique (notamment la classe sociale de chacun des personnages) et le fait qu’aucun n’est jugé ou mis sur un piédestal à cause de tout ça. Et à la fin, Le Goût du Vin donne envie de s’ouvrir une bouteille de vin, de la déguster jusqu’à la dernière goutte. Alors que pendant ce confinement je soigne mon alcoolisme, je dois avouer que ce genre de film n’était peut-être pas la meilleure des idées mais il donne envie de s’éduquer sur le vin et de l’apprécier autrement. Malgré le fait que Prentice Penny mette tout cela en scène sans grande ambition, visuellement ce n’est pas non plus un téléfilm Hallmark Channel, ce qui est plutôt rassurant pour un film Netflix. 

 

Note : 5.5/10. En bref, une honorable aventure dans le monde des maîtres sommeliers.

 

Date de sortie : 27 mars 2020 - Directement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article