Critique Ciné : The Roads Not Taken (2020)

Critique Ciné : The Roads Not Taken (2020)

The Roads Not Taken // De Sally Potter. Avec Javier Bardem, Elle Fanning, Salma Hayek et Branka Katic.

 

The Roads Not Taken c’était une idée curieuse à laquelle je ne m’attendais pas forcément. Sally Potter (The Party) retrouve Elle Fanning qu’elle avait dirigé dans le sympathique Ginger & Rosa. Cependant, dans ce film rien ne fonctionne comme on aurait pu l’espérer avec tout ce talent devant et derrière l’écran. Visuellement c’est très joli, grâce à une mise en scène soignée mais le scénario a souvent du mal à soutenir. On a envie de voir quelque chose mais le film ne vient jamais délivrer ce que l’on a envie d’attendre de lui. Javier Bardem (Skyfall) et Elle Fanning sont cependant des atouts de charme dans The Roads Not Taken. Sally Potter parvient aussi à leur donner suffisamment de place pour montrer ce que leurs personnages ont au fond d’eux. Mais tout cela n’est qu’un cache misère d’un scénario sacrément plat. Tout cela n’aide pas à comprendre ce que Sally Potter voulait réellement raconter là dedans. Comme l’intrigue secondaire avec Salma Hayek qui est sacrément confuse (on ne sait pas si c’est un flashback ou une réalité alternative dans la tête du personnage). 

 

Molly tente au quotidien de faire face à l'état mental chaotique de son père, Leo. Alors qu'ils décident de s'offrir une journée à New York, la jeune femme va découvrir les différentes vies qui règnent dans le cerveau de son père. Ainsi, Leo va connaître un mariage avec son amour d'enfance, Dolores. Il va être le batteur dans un groupe dont il partage l'affiche avec son amant, Adam. Leo va éprouver, aussi, une grande solitude sur une île grecque...

 

Les scènes qui impliquent les décors grecs sont là aussi un peu confuse, comme si elles n’arrivent jamais à créer un contexte et donc rendre le récit intéressant. Car The Roads Not Taken a du mal à creuser le fond de son récit, préférant restant en surface et nous offrir des décors qui pour le coup sont soignés et bien mis en scène. Je n’ai pas vraiment cerné ce que The Roads Not Taken voulait nous raconter ici. Mais ce n’est pas tout car les aller-retour que le film fait dans la tête de son père qui perd la tête ont la fâcheuse tendance de s’intercaler au milieu de scènes qui auraient sûrement mérité d’être plus intéressantes si elles avaient pris leur temps. Il est donc très difficile de s’attacher à eux. Elle Fanning de son côté est parfaite, comme souvent au cinéma ces derniers temps. Sally Potter sait clairement comment mettre en scène les femmes dans ce film et les rendre lumineuse. Elle Fanning donne tout ce qu’elle a dans le rôle de cette fille d’un père perdu dans ses propres illusions. The Roads Not Taken aurait pu être un film intense, il n’en est finalement rien de tout ça.

 

Note : 4/10. En bref, malgré un casting réussi et une mise en scène léchée, The Roads Not Taken ne fonctionne pas vraiment et s’avère surtout confus. 

 

Suite au coronavirus, le film sorti le 13 mars 2020 au cinéma aux Etats-Unis est en VOD en avril 2020. Aucune date de sortie n’a pour le moment été donnée pour la France.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article