Critiques Séries : Almost Paradise. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Almost Paradise. Saison 1. Pilot.

Almost Paradise // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Almost Paradise c’est un peu une tentative américaine de faire Death in Paradise (la série co produite entre France Télévisions et BBC) ou Reef Break (l’été dernier sur ABC). Bien entendu, ce n’est pas totalement la même chose. Créée par Dean Devlin (le créateur de Stargate, Le visiteur) et Gary Rosen (21 Jump Street, Major Payne), la série nous plonge au coeur des Philippines dans la vie d’un personnage cliché (comme tout ce qui l’entoure ici). Je ne sais pas trop par où commencer avec cette nouvelle série de WGN America si ce n’est que c’est sacrément mauvais. Alors oui il y a de jolis décors et surtout des raccourcis qui rendent la série pas réaliste pour un clou : les bases militaires ont été fermées au Philippines alors que la série veut nous faire croire le contraire, un américain ne peut pas acheter une entreprise sur le sol philippin à part s’il est marié à une philippine (et cela doit être sous son nom). Je me souvenais qu’il y avait pas mal de lois complexes dans ce pays et Almost Paradise s’en fout comme de tout ce qu’elle introduit dans ce premier épisode. 

 

Un ancien excellent agent de la DEA, Alex Walker, est contraint à une retraite anticipée. La trahison de son partenaire, un conflit armé mortel et son hypertension l'ont conduit vers la folie. Il décide de s'expatrier sur une petite île de l'archipel des Philippines où il est le gérant d'une boutique de souvenirs.

 

Je me demande vraiment pourquoi ils ont choisi cette destination et pas une île américaine comme les autres. Cela aurait été tout aussi sympathique à l’écran et beaucoup plus logique. L’exotisme aurait pu fonctionner mais la série n’arrive pas à transformer quoi que ce soit là dedans. Pourtant, nous avons aussi droit au retour de Christian Kane (Leverage, Angel). Mais je me demande comment Almost Paradise peut gâcher autant de gens dans un truc qui ne fonctionne jamais. Au delà de ça, la série ne nous offre rien de neuf. Rapidement s’installe un sentiment de déjà vu alors que les personnages sont tous écrits avec les pieds. A la fin de ce premier épisode, Almost Paradise donne l’impression de faire revivre des séries des années 90 où le soleil qui brille était plus important que le reste et où l’on résolvait des crimes pas franchement inspirés. Almost Paradise ne pourra pas compter sur moi pour voir ce que la suite va pouvoir raconter. Il n’y a rien ici pour m’accrocher et c’est bien là le problème.

 

Note : 3/10. En bref, le soleil brille mais la série bourrée de clichés au scénario légèrement crétin, c’est pas ce que je voulais voir. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article