Critiques Séries : Dispatches from Elsewhere. Saison 1. Episode 7.

Critiques Séries : Dispatches from Elsewhere. Saison 1. Episode 7.

Dispatches from Elsewhere // Saison 1. Episode 7. Cave of Kelpius.

 

Plus on s’approche de la fin de la saison et plus je me demande où Dispatches from Elsewhere peut nous emmener. Cet épisode n’est pas aussi brillant que le précédent mais il fonctionne très bien. C’est théoriquement la fin du jeu. L’histoire d’Octavio Coleman et Commander 14 est là aussi une occasion de bousculer un peu la mécanique et de rebattre les cartes. Et il y a la fin de l’épisode qui vient nous suggérer qu’il y a quelque chose de beaucoup plus grand sous la surface, et que notre gang a la chance d’apprendre la réponse à la grande question que l’on se pose : qui est Clara ? Ou qui « était » Clara…

 

La série cherche clairement à faire en sorte que les personnages de Dispatches from Elsewhere soient un peu plus confrontés avec le monde extérieur grâce au jeu auquel ils sont en train de jouer. Car c’est aussi un but plutôt psychologique, de faire en sorte que chacun soit un peu plus ouvert au monde. Après les évènements de l’épisode précédent, notre gang ne sait pas s’il doit prévenir les autorités par rapport à ce qu’ils ont découvert dans le penthouse. Je dois avouer que de ce point de vue là, la série parvient enfin à répondre à des questions sur l’histoire et les personnages et c’est clairement ce qu’il y a de plus intéressant ici. Si cet épisode nous conduit vers ce qui semble être la fin du jeu, Dispatches from Elsewhere fait en sorte de relancer la mécanique de façon brillante. Un face à face entre Octavio Coleman et Commander 14, accompagné de Clara, c’est une occasion de rebattre les cartes même si par moment Dispatches from Elsewhere tombe dans certains pièges rendant le récit moins fluide que dans les épisodes précédents. La scène est une occasion de célébrer la dualité, qui reste un aspect important de la série jusqu’à présent. La bataille entre l’ordre et le chaos et bien d’autres choses fait son petit effet.

 

Je sens qu’il y a plus de mystères à résoudre dans les prochains épisodes mais Dispatches from Elsewhere décide tout de même de nous offrir des moments de réponse, de conclusion, de joie et aussi d’intrigue dans un épisode bien construit qui se repose sur les bons personnages de la série. 

 

Note : 7/10. En bref, pas mon préféré mais Dispatches from Elsewhere continue de nous plonger dans son récit labyrinthique avec une certaine efficacité. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article