Critiques Séries : Dispatches from Elsewhere. Saison 1. Episode 8.

Critiques Séries : Dispatches from Elsewhere. Saison 1. Episode 8.

Dispatches from Elsewhere // Saison 1. Episode 8. Lee.

 

Pour bien raconter Dispatches from Elsewhere, il fallait bien que l’on apprenne aussi qui est Lee. La série nous offre alors un « behind the scene » et l’idée est absolument fabuleuse. Si l’épisode précédent ne m’a pas forcément autant emballé que certains épisodes de la série, « Lee » est une occasion de replonger la tête la première dans Dispatches from Elsewhere pour moi. Pourquoi quelqu’un voudrait créer un jeu comme celui que l’on voit dans Dispatches from Elsewhere, surtout qu’il ne rapporte pas d’argent à son créateur, n’apporte rien de spécial aux participants et demande énormément de réflexion ? Des questions sont alors posées dans cet épisode et cet épisode tente de répondre à certaines de nos interrogations. On apprend alors à connaître celle qui a créé toute cette expérience qui a permis de rassembler nos quatre héros. 

 

« Lee » est alors séparé en deux parties. La première partie permet de revenir sur des évènements que l’on a déjà vu précédemment, mais du point de vue de Lee. Et l’on apprend rapidement que Lee est celle qui a tout inventé. La façon dont se déroule l’épisode est fascinante car elle permet de développer l’univers de Dispatches from Elsewhere, tout en nous révélant d’autres éléments. La mort de Clara affecte cependant Lee et sa culpabilité c’est ce qui l’a conduite à créer ce jeu. Lee est la propriétaire du penthouse dans lequel nos héros ont pénétré dans l’épisode 1.06 « Everyone » et l’a modifié afin de faire en sorte qu’il permette au jeu de continuer. L’expérience derrière le jeu est réellement fascinante car elle permet aussi dans cet épisode de développer autrement nos héros. 

 

Si l’on apprend à connaître celle qui a créé le jeu, on apprend aussi à connaître d’autres choses sur la structure de la série. La seconde partie de l’épisode est légèrement différente, alors que l’on reprend les choses où on les avait laissé, où Lee donne à Janice l’indice sur la mort de Clara. Les perspectives sont différentes et l’intrigue prend alors ici une tournure d’autant plus intéressante. Je ne m’attendais pas du tout à ce que Lee soit un personnage que Dispatches from Elsewhere ait autant envie de développer mais fait avec le prisme du jeu (et de la mort de Clara) est une occasion en or de bousculer un peu la mécanique et ainsi nous offrir de belles surprises.  

 

Note : 8.5/10. En bref, une nouvelle perspective passionnante. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article