Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 16. Episode 21 (season finale)

Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 16. Episode 21 (season finale)

Grey’s Anatomy // Saison 16. Episode 21. Put on a Happy Face.

SEASON FINALE

 

J’ai comme l’impression de revivre l’époque de la grève des scénaristes (qui avait eu lieu lors de la saison 4 de la série). Cette saison a souvent été un peu étrange, mais elle reste tout de même touchante et réussie sur bien des points. D’abord sur l’histoire de Meredith et son évolution au fil des épisodes, et maintenant comment la maladie de Richard a réussi à créer un vrai élément narratif émotionnel dont Grey’s Anatomy manquait cruellement. Ce nouvel épisode, officiellement final de la saison (alors qu’il devait y avoir 25 épisodes initialement) permet de conclure la saison sur une bonne note ce qui est rassurant et donne envie de voir rapidement la suite. 

 

Richard Weber est maintenant en bonne santé et plutôt ok (en espérant pour lui qu’il ne reparte pas en sucette). Amelia et Link ont eu leur petit garçon, DeLuca a pu être un héros à sa façon et les infidélités de Teddy sortent enfin au grand jour. Globalement, cet épisode délivre tout ce que l’on peut attendre d’un season finale mais un brin mineur de Grey’s Anatomy. Je ne peux pas juger cet épisode comme un vrai final de saison car toutes les intrigues ne sont pas conclues et la saison avait encore des choses à nous raconter compte tenu de l’évolution de certaines histoires. Pour autant, l’épisode donne aussi une certaine forme de conclusion sur certains éléments et une continuité sur d’autres. 

 

L’épisode est parfait sur sa façon de trouver un équilibre entre les cas médicaux et les arcs narratifs personnels de chacun. Je dirais même que cet épisode me rappelle (comme d’autres cette saison) les débuts de Grey’s Anatomy, où les cas étaient intéressants et la vie des personnages développée en parallèle de façon intelligente et soignée. Pour un season finale construit au dernier moment, je dois avouer qu’il y a de belles qualités et un sens de l’urgence qui viennent rendre le tout proche d’un final, plus que je n’aurais probablement pu l’imaginer au départ. Le fait que l’on arrive au bout des intrigues de Richard et d’Amelia permet donc de conclure des arcs narratifs de la saison qui étaient assez importants. J’ai hâte désormais de retrouver tout ce beau monde l’année prochaine en espérant que ABC ajoute les 4 épisodes qui n’ont pas été tourné dans la saison prochaine. Je ne serais jamais contre une saison de 30 épisodes de Grey’s Anatomy. 

 

Note : 8.5/10. En bref, fin de saison qui n’en est pas une mais qui réussie à faire le boulot demandé tout en créant une certaine forme de nostalgie. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

vts 11/04/2020 12:12

Il y a un gros manque de crédibilité en tout point dans cet épisode. Déjà à quel moment le téléphone de Teddy se met à enregistrer tout seul et comme de par hasard c'est sur le contact "Owen"... Après pour Richard quand tu es medecin et que tu ne cherches même pas dans les antécédents médicaux pour trouver un problème ça manque de bon sens. Bref je pense vraiment que la série s’essouffle et se perd.