Critiques Séries : Little Fires Everywhere. Saison 1. Episode 5.

Critiques Séries : Little Fires Everywhere. Saison 1. Episode 5.

Little Fires Everywhere // Saison 1. Episode 5. The Duo.

 

Etant donné que le passé de Mia était un peu mystérieux, cet épisode décide de nous en dire un peu plus à son sujet. Cela a tout de même pris cinq épisodes à Little Fires Everywhere pour nous dire plus de choses sur Mia et surtout son passé qui est un élément qui m’intrigue depuis le début. Cependant, tout cela est montré du point de vue d’Elena. Si l’on apprend pas mal de choses intéressantes et importantes sur Mia, mais tout cela est utilisé pour développer une histoire d’Elena quand elle était jeune et une relation importante qu’elle a eu avec un ado. 

 

Dans le premier flashback à Paris en 1976, Elena est avec son petit ami Jamie et elle décide de ne pas rester avec lui au delà de leur semestre à l’étranger. Du coup il décide de quitter Elena car il préfère être avec une femme qui a envie d’aventure plutôt qu’une femme qui a déjà sa vie de jeune mariée et jeune mère dans la tête. C’est à ce moment là que Elena peut se demander si au fond elle a fait le bon choix et si elle n’a pas loupé une partie de sa vie. Dans le présent, la fureur d’Elena va plus loin quand elle apprend d’Izzy qu’un portrait de Mia, pris par une célèbre artiste - Pauline Hawthorne - est désormais imprimée dans le New York Times. Il y a un sentiment de jalousie qui m’intéresse et surtout qui motive Elena à chercher des informations sur elle. Mais sa motivation c’est surtout car quand elle était avec Jamie, Elena voulait travailler au New York Times. Au fond, Mia a eu quelque chose dans sa vie que Elena aurait aimé avoir. C’est une sorte de jalousie maladive qui renforce ce que Little Fires Everywhere veut nous conter depuis le départ. 

 

Il n’y avait vraiment que Reese Witherspoon qui était capable d’incarner aussi bien la femme américaine de banlieue chic. C’est un rôle qui lui sied tellement bien et qu’elle n’a de cesse de reproduire (Big Little Lies). L’histoire d’Elena et Jamie n’est pas ce que j’ai préféré dans Little Fires Everywhere, alors que le passé de Mia apporte réellement des éléments intéressants. Le seul souci c’est que la série veuille le raconter du point de vue d’Elena et pas vraiment de celui de Mia. Je ne sais pas trop dans quelle direction la suite de la saison compte aller mais maintenant que l’on en sait plus sur Mia, l’histoire va clairement pouvoir évoluer, notamment avec Bebe trop absente ici. 

 

Note : 6.5/10. En bref, ce n’est pas aussi brillant que l’épisode précédent mais Little Fires Everywhere a ses qualités et sait les exploiter. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article