Critiques Séries : Little Fires Everywhere. Saison 1. Episode 7.

Critiques Séries : Little Fires Everywhere. Saison 1. Episode 7.

Little Fires Everywhere // Saison 1. Episode 7. Picture Perfect.

 

Je n’arrive pas à me dire que cet épisode est déjà l’avant dernier épisode de la saison. Il y a des scènes brillantes dans cet épisode, comme celle dans les toilettes avec un face à face entre Elena et Mia qui permet enfin de confronter la première par rapport à ce qu’elle a découvert sur Mia (et sa fille) il y a peu. Le titre de l’épisode est clairement là pour dire que tous les personnages de Little Fires Everywhere ont cherché à être vus comme parfaits aux yeux de tous, alors qu’au fond ils cachent des secrets qui ne sont pas forcément ceux d’une famille parfaite. Tout cela arrive quand Pearl apprend la vérité sur les secrets de sa mère. Little Fires Everywhere aime les confrontations de ses personnages et c’est ce qu’elle fait dans cet épisode. Je ne m’attendais pas forcément à ce que la série aille aussi rapidement dans cette direction, notamment vis à vis de Pearl. Il y a quelque chose de touchant mine de rien qui permet à la série de développer une fois de plus l’histoire de ses personnages avec une intelligence qui lui sied bien. 

 

Pour Moody l’histoire est presque encore plus horrible car elle implique son grand frère. Mais le face à face avec sa mère était tout simplement génial. Elena est parfaite, mais sa fille l’est tout autant. Je ne m’attendais pas nécessairement à cette petite scène en plein Noël en famille mais c’était parfait. Surtout que Moody en a gros sur la patate. Tous les enfants de la série ont droit à leur moment dans cet épisode, surtout Izzy avec son flashback qui nous ramène il y a quelques mois quand elle a été surpris en train d’embrasser April. Tout cela explique aussi pourquoi Izzy a été distante : elle a été harcelée, notamment par April qui a peur de faire son coming out et qui a décidé de laisser Izzy tout porter sur ses épaules. 

 

Si la plupart du temps dans ce genre de séries les enfants ou les adolescents ne sont pas les points forts, dans Little Fires Everywhere c’est tout l’inverse. Ils permettent d’apporter de nouvelles choses et surtout de très belles choses. Tout cela permet aussi de complexifier un peu le récit et d’offrir d’autres points de vue tout aussi intéressants que ceux des parents. Le cliffangher de l’épisode me donne une envie frénétique de voir la suite de la saison, tout de suite (et surtout je me demande ce qu’ils vont bien pouvoir faire). Cet épisode permet de nous offrir les confrontations que j’attendais après les deux épisodes précédents. Le final doit nous embarquer directement sur le prologue de la saison. J’ai hâte. 

 

Note : 9/10. En bref, une fois de plus Little Fires Everywhere gagne des points et me fascine.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article