Critiques Séries : Miss Scarlet and the Duke. Saison 1. Pilot (UK)

Critiques Séries : Miss Scarlet and the Duke. Saison 1. Pilot (UK)

Miss Scarlet and the Duke // Saison 1. Episode 1. 

 

Je dois avouer que question séries policières, il y a un brin de saturation chez moi mais l’idée de suivre la première femme détective dans le Londres du XIXe siècle, cela m’a tout de suite donné un peu plus envie. C’est Rachael New (Trollied, Monday Monday) qui s’est chargé de nous concocter cette petite aventure qui a ses qualités mais aussi ses défauts. Visuellement, on retrouve un peu de ce que j’aime dans Peaky Blinders, avec ce Londres un peu brumeux, donnant forcément du cachet à la série. Si dans son ensemble le côté policier n’est peut-être pas le meilleur aspect de Miss Scarlet and the Duke, son héroïne, Eliza Scaret, est quelqu’un dont les aventures se suivent sans déplaisir. Rachael New s’est créée une série féministe où les femmes sont ici toutes meilleures que les hommes (et les hommes sont tous plus crétins les uns que les autres). William Wellington aurait peut-être mérité d’être incarné par Hugh Jackman plutôt que cette doublure pas vraiment convaincante par moment. 

 

L'histoire d'Eliza Scarlet, la toute première femme détective, dans le Londres du 19e siècle. A ses côtés, l'Inspecteur William Wellington, alcoolique, joueur et coureur de jupons, aussi connu sous le nom du Duke.

 

Je dois avouer que cette nouvelle série d’Alibi, la chaîne britannique, n’était pas vraiment celle que j’attendais en cette période de confinement. Le duo principal est assez classique sur le papier, l’idée de suivre une femme et un inspecteur qui enquêtent ensemble. Sauf que c’est Eliza Scarlet qui fait tout l’intérêt de la série. Le seul élément que je trouve dommage c’est l’idée de réduire les hommes à des gens qui n’ont pas l’intelligence des femmes. Je ne dis pas que le propos féministe n’est pas intéressant, mais il n’est pas le bon. Ce premier épisode installe donc les personnages et les intrigues en surface, sans pour le moment creuser grand chose. Il aurait été intéressant pour Miss Scarlet and the Duke de justement développer les relations en établissant les personnages plutôt que de brosser des portraits faciles, notamment du point de vue des hommes. Le casting est tout de même bien meilleur que le script qui manque cruellement de profondeur et qui a du mal à nous attacher aux aventures de chacun des personnages. 

 

Note : 4.5/10. En bref, Miss Scarlet and the Duke c’est une bonne idée, un casting plutôt solide mais un scénario pas toujours au rendez vous. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article