Critiques Séries : Motherland: Fort Salem. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Motherland: Fort Salem. Saison 1. Episode 4.

Motherland: Fort Salem // Saison 1. Episode 4. Hail Beltane.

 

Il était temps cette semaine pour le festival de la … fertilité. C’est le moment où les sorcières peuvent recharger leurs batteries… sexuelles. Je dois avouer que toute cette intrigue a un côté un brin ridicule, mais l’avantage c’est que tout n’était pas à jeter dans cet épisode. Les sorcières n’ont pas droit à une petite pause avec tout ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de leur lieu d’entrainement. Fort Salem doit toujours se remettre qui suicide de Porter à la fin de l’épisode précédent (et ex petit ami de Scylla). Cette histoire a permis de jouer sur le sujet fétiche des séries en ce moment, surtout chez les ados : le suicide. Le tout permet de délivrer un petit message avec un numéro pour parler du suicide. Je me demande si au fond ce n’est pas fait uniquement dans ce but là, mais cela permet aussi de booster un peu les intrigues générales de la série. 

 

En créant enfin du danger et un enjeu, Motherland: Fort Salem sauve sa peau petit à petit et apprend de ses erreurs. Sauf que tout cela est une attaque des Spree. Sans avoir ce paramètre au départ, Petra et les autres suggèrent que le General Adler annule les festivités sexuelles de Beltane. Mais comme c’est un jour sacré, et un rituel important, alors Adler refuse d’annuler. Ce festival est intéressant car il permet enfin de voir d’autres choses dans la culture des personnages et de développer un peu plus l’univers de Motherland: Fort Salem. 

 

Je ne sais pas trop ce que les scénaristes vont bien pouvoir faire de Scylla dans de futurs épisodes. Si l’évolution du personnage continue, j’ai l’impression que le tout devient de plus en plus ennuyeux. Surtout que cela affecte maintenant Raelle qui est le seul personnage réellement bien creusé par le scénario de Motherland: Fort Salem (même si Scylla est traitée par les scénaristes comme un personnage plus énigmatique que Raelle). Je ne sais pas ce que la suite de la saison va nous réserver mais Motherland: Fort Salem reste un petit divertissement qui permet d’oublier son cerveau à l’entrée. 

 

Note : 5.5/10. En bref, Motherland: Fort Salem continue de faire évoluer son histoire, parfois bien, parfois un peu moins. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article