Critiques Séries : Tales from the Loop. Saison 1. Episode 6. Parallel.

Critiques Séries : Tales from the Loop. Saison 1. Episode 6. Parallel.

Tales from the Loop // Saison 1. Episode 6. Parallel.

 

Dans son univers fantastique, Tales from the Loop délivre constamment des éléments qui sont sensé nous accrocher à la vie de chacun de ceux dont c’est l’épisode. Cette fois-ci, la série se concentre sur Gatis, l’agent de sécurité de la Loop. Il y a quelque chose de touchant et déprimant dans cet épisode autour de Gatis. J’ai eu de la peine pour lui quand dans le bar Kent lui dit que la chanson qu’il a choisit est « nulle » ou bien qu’il semble vivre une vie assez moyenne, où à part regarder les oiseaux il ne semble ni avoir d’amis, ni avoir quoi que ce soit de réellement excitant qui se passe. Pour autant, cette histoire est touchante car l’on s’attache au personnage et à son histoire, peut-être pas la meilleure de tout Tales from the Loop, mais l’une des plus intrigantes. 

 

L’idée de cet épisode est de permettre à Gatis de voir son lui alternatif. Je ne sais pas trop si la façon de faire est la meilleure qu’il soit mais Tales from the Loop apporte cette mélancolie et poésie dans le visuel et dans les dialogues qui fait aussi tout l’intérêt de cet épisode. Il était bien meilleur que le précédent aussi que j’ai trouvé ennuyeux et décevant. Certes, Tales from the Loop n’est pas ici en capacité de nous délivrer l’épisode le plus efficace, mais elle creuse l’histoire d’un personnage plutôt classique de façon fantastique. Notamment en creusant la dépression dans laquelle il plonge au fur et à mesure (surtout quand tous les gens qu’il va côtoyer dans l’épisode ne vont faire que renforcer ce sentiment). Son lui alternatif explique alors à Gatis que la Loop a été fermé il y a plusieurs années et ils vont alors se retrouver à comparer leurs propres vies et le Gatis alternatif va alors lui présenter son petit ami Alex. 

 

Il y a quelque chose de touchant dans cette histoire, qui permet aussi d’ajouter une dose de surprise. Notamment quand Alex va voir Gatis, dans le dos de Gatis alternatif. Dans cette histoire d’amour (car au fond c’en est une plus ou moins), il y a quelque chose de réellement touchant et mignon qui fait la force de Tales from the Loop. Pour autant, c’est la fin de cet épisode que j’ai trouvé un peu bâclée, peut-être car les scénaristes n’avaient pas suffisamment de matière à travailler. 

 

Note : 6/10. En bref, un épisode mignon, avec quelques surprises mais une fin étrange et pas franchement brillante. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article